Vol Shanghai – Abu Dhabi : voyage et escale avec Etihad

Abu Dhabi, Articles, Shanghai, UAE

Mardi soir.

Nous sommes chez Styx.

C’est mon resto préféré à Shanghai.

Quelques copains autour de cocktails et brochettes. Ça rigole, ça parle, ça vit.

C’est ma dernière soirée à Shanghai avant de partir pour un mois de congés et j’ai bien l’intention d’en profiter.

19h50

C’est l’heure des au revoir.

Bisous à tout le monde.

Il y a ceux que l’on ne reverra pas tout de suite car ils ne reviennent pas forcément à Shanghai après l’été. Et il y a ceux que l’on retrouvera dès le mois d’août.

La voiture pour l’aéroport de Pudong est à 5mins à pied de chez Styx et de chez Gaëlle.

Je partage le taxi qu’elle a réservé pour son fils. Il part en France retrouver ses grands-parents.

Ils sortent du taxi au Terminal 1, je continue pour le Terminal 2.

Mes plans sont différents que la petite famille : ma destination finale est Zurich mais avant ça, j’ai une escale de vingt heures à Abu Dhabi.

Même si je suis à l’aéroport de Pudong plus de trois heures avant l’embarquement, le temps défile à une vitesse folle.

Le temps de faire le check-in, d’aller retirer de l’argent, de le changer – en euros et en francs suisses, sait-on jamais! -, de tomber sur des collègues qui partent en vacances, qu’il est déjà temps d’embarquer.

Vol avec Etihad

J’ai demandé à l’agent une place côté hublot ; il n’ en a plus mais me propose une place près de la sortie d’urgence.

J’accepte sans hésiter : j’aurai plus de place pour mes jambes.
L’avion est grand, le service super, le snack du soir pas top et les films proposés plus qu’ok.
Un film, du dodo et plusieurs tournages et retournages sur mon siège et c’est « déjà » l’heure du petit déjeuner.

Que faire à Abu Dhabi?

Je me renseigne auprès de l’hôtesse de l’air : comme j’ai 20h d’escale, j’ai bien envie d’aller explorer le coin.

Et puis… c’était quand même pour vivre aux UAE (United Arab Emirates) que j’avais choisi d’étudier l’arabe à la fac. C’est une raison de plus qui fait pencher la balance.

L’hôtesse super gentille me conseille plusieurs lieux touristiques : la Grande mosquée Sheikh Zayed, les palais des Émirs, le Souk, le Louvre, la Corniche, etc.

On échange sur les voyages : elle est Brésilienne et habite depuis trois ans à Abu Dhabi.

« La vie de bureau? Je n’y arrive pas. »

On trouve des points en commun et elle finit par me rassurer sur la ville :

« Abu Dhabi? Super cosmopolite, tout est écrit en arabe et en anglais et c’est sans danger. »

Mais pourquoi on a à chaque fois cette parano injustifiée ?? Et je n’y échappe pas… Je me voyais déjà sortir de l’aéroport voilée, couverte de la tête aux pieds, etc. Il n’en est rien. Je suis en tee-shirt basket, blonde et personne n’y voit rien à y redire.

Avant de sortir de l’aéroport

Je me munis d’une carte de la ville, de 1000rmb en monnaie locale, et je demande des infos pour me rendre à la Grande Mosquée.

Ça tombe à pic -ils ont pensé à tout!- : il y a un bus gratuit (le A19 – premier service à 9h00) mis à disposition des voyageurs pour aller faire du tourisme à la Mosquée.

Et c’est parti pour 20h dans Abu Dhabi !

Retour sur le vol d’Etihad

Encore une fois, on entend tout et son contraire sur les compagnies aériennes…

J’ai trouvé le service au top et j’avais de la place pour mes jambes.

J’ai constaté une grande variété de films: films français et blockbusters. Pour l’heure qu’il était, je n’étais de toute manière pas trop exigeante!(je m’y suis prise à deux fois pour mater « Red Sparrow » – était-ce vraiment le nom du film? Et j’ai hâte de continuer « Pupille »)

Nourriture: bof. Mais je crois que je vais vraiment arrêter de compter sur les plats des compagnies aériennes et me préparer mes snacks.

Rappel et tips : pas de liquide dans vos bagages pour passer les contrôles mais prenez avec vous une gourde. C’est souvent possible de la remplir.

Aucun problème pour ramener votre sandwich et vos fruits dans votre sac à main ! Arrêtez de payer plus cher chez Relay 😉