Inle : ce petit lac plein de charmes pour ses pêcheurs sur un pied

Articles, Birmanie, Lac Inle

Noël 2018, il fait froid sur Shanghai. Plutôt que de rentrer en France, je pars avec une amie, Maéva, pour le soleil birman. Mon voyage (Shanghai > Mandalay – Bagan – Lac Inle – Bagan – Ngapali – Mandalay > Shanghai) durera 15 jours.

Jour 6 : toujours cette arrivée bien matinale

Cette fois-ci, nous arrivons au Exotic Inn à 4h du matin. Le réceptionniste accepte notre Early check-in et nous pouvons donc directement aller nous coucher.

Notre journée ne commencera donc que quelques heures plus tard. Pour ma part, je n’aurais pas pu aller bien loin sans cette sieste matinale car impossible de dormir dans le bus surclimé.

C’est donc vers 11h que notre journée a commencé. Nous avons enfourché les vélos de l’hôtel et nous sommes parties pour le lac Inle.

Nous sommes au nord du lac et nous comptons bien le rejoindre en arrivant par son flanc ouest. 

La non-chalance des vacances aura raison de moi puisque nous prenons le bateau avant d’avoir atteint l’embouchure sud du lac. 

Jour 7 : tour organisé sur le lac pour y découvrir l’artisanat local

Ou comment dépenser son argent facilement et rapidement.

Nous sommes parties le matin et sommes rentrées le soir. 

Au programme de cette promenade sur l’eau : atelier de cigares, atelier de laque, atelier de bijoux en argent, atelier de tissages de soie, etc. 

C’était un peu la fête à Neu-Neu de Birmanie.

Mais oui, ça m’a plu.

Rien que pour les pêcheurs, le détour par le lac Inle valait le coup !

Jour 8 : ventre en vrac – soyons softs !

Je n’ai pas encore rencontré quelqu’un qui n’ait pas eu de désordre intestinal en allant en Birmanie. Mon huitième jour était sûrement celui (ça se joue au coude à coude avec le jour 7 cela dit…) qui m’a mis le plus mal. 

Nous avons donc été plus softs, avec moins d’activités prévues. 

Nous avons tout de même retrouver Christophe et Chaolin pour un café (ou une bière pour les motivés) dans la ville !

Pour le reste de la journée, scrabble et jeux de carte (et beaucoup de Coca-Cola – que je boycotte en temps normal) étaient de rigueur.

Le soir, nous reprenions le bus pour Bagan. 

Cette fois, c’est à bord d’un van que nous avons fait le trajet. Je ne connais pas le nombre d’arrêts que nous avons fait mais ils étaient légions !  

Moins confortable et plus roots que le bus couchette à l’aller, le van a pourtant été le transport dans lequel j’ai le plus dormi… Va comprendre… Va savoir..

Vers les 6h du matin, rebelotte (on commence à être habituée), nous prenons un taxi qui nous emmène à notre hôtel : l’Aureum Palace Hotel & Resort Bagan 5-star hotel, un palace que nous avons réservé dans le seul but de glander.

Cette fois-ci, pas de early check-in… mais une belle vue sur les montgolfières de Bagan…

 

À SAVOIR

1. Le tour organisé, ça plaît comme ça déplaît. J’ai la chance d’aimer me laisser porter au fil de l’eau (je ne sais pas s’il est possible de se rendre dans tous les endroits que nous avons vu sans guide)

2. Deux jours sont suffisants pour avoir un bon aperçu d’Inle

3. Déplacez-vous en vélo et partez à la rencontre des locaux

4. Le poisson du lac qui nage entre les excréments humains et les gaz de bateaux ? Merci non, pas dans mon assiette…

RESSENTI

🔘🔘🔘🔘⚪️

À part avoir de la thune à claquer, il n’est pas possible de séjourner sur le lac à proprement parler. C’est donc dans le petit village à côté que vous séjournerez. Pour ma part, j’ai adoré être dépaysée avec ce lac, ses pêcheurs et la beauté du paysage.

Mandalay : premiers pas en Birmanie

Birmanie, Mandalay

Noël 2018, il fait froid sur Shanghai. Plutôt que de rentrer en France, je pars avec une amie, Maéva, pour le soleil birman. Mon voyage (Shanghai > Mandalay – Bagan – Lac Inle – Bagan – Ngapali – Mandalay > Shanghai) durera 15 jours.

Jour 1 : arrivée à Mandalay, Birmanie

Départ de l’appart à 4h30, décollage de Shanghai à 7h, transfert à Kunming, arrivée à Mandalay, Birmanie, à 15h.

Et c’est parti pour deux semaines de vacances dans un pays sur ma bucketlist depuis un petit moment !

Une fois la douane passée, le trajet aéroport -> hôtel fait, nous arrivons en milieu d’après-midi au Dreamland Guesthouse.

Le marché de nuit n’est situé qu’à quelques minutes de tuk-tuk. Nous nous y rendons donc pour dîner.

C’est mignon, assez petit, et ça ressemble grandement aux marchés assez « communs » de l’Asie du sud est.

Notre dîner s’accompagnera de la bière locale : la Myanmar!

Il y a la bière Hanoi, la Saigon, la Beerlao, etc. À quand la bière France? (La question reste ouverte… En Bretagne, clin d’oeil de choc, on a la « Uncle », plutôt classe comme nom)

Courte soirée à l’image de notre voyage : se lever avec le soleil, se coucher pas longtemps après lui.

Jour 2: c’est ça un lever de soleil ?

Pour notre deuxième journée en Birmanie, nous avons réservé un taxi qui nous emmène de bonne heure (départ de l’hôtel vers 5h) à la colline de Mandalay pour admirer le lever de soleil.

Sur la route, de notre voiture, nous croisons pas mal de pélerins (ou des sportifs ou des gens ultra-motivés – rayez la mention inutile – mais pas de touristes) qui ont pris le chemin à pied. C’était une option qui ne me semblait pas indispensable… À Maéva non plus.

Sur la montagne, un temple. C’est de là que nous nous posons avec 45 minutes d’avance (c’est long sur une montagne quand vous n’êtes pas bien réveillé.e.s et qu’il fait froid…). En attendant que le soleil décide de pointer le bout de son nez, nous attendons sagement.

À force d’habiter en Asie, j’ai dompté une patience capable d’endurer les attentes les plus reloues.

Puis le soleil s’est pointé.

Bon, je dois avouer, c’est quand même beau! Il faudra vraiment que je me motive à faire le lever de soleil sur le Bund en rentrant…

Une fois le ciel éclairé, nous sommes retournées sur nos pas.

Nous avons retrouvé notre chauffeur de taxi au pied de la montagne.

Comptez 15,000mmk (8,50euros pour lesquels nous n’avons pas essayé de négocier) pour l’aller/retour.

Après un petit déjeuner imposant, c’est parti pour l’aventure! Nous louons une moto pour explorer la ville.

Pagode du Maha Muni

La pagode est somptueuse, clinquante, une véritable ode à Buddha.

La pagode abrite la statue de Budhha la plus vénérée de Birmanie. Son visage est lavé tous les matins avec de l’eau parfumée. Le corps est recouvert de dizaines de milliers de feuilles d’or à posées sur la statue au fil des générations.

Sur le côté du temple se trouve une sorte de parc abritant des stuppas. Nous poussons la porte métallique et nous nous retrouvons chez des gens… On ne saura jamais qui auront été les plus gênés mais il est sûr que nous trouvons l’endroit à nouveau magique.

Marché Zégyo

Nous partons ensuite pour le marché principal de la ville apres nous être arrêtées au marché de jade. Ce dernier, assez fascinant, ne fait pas partie des haltes à ne pas manquer.

Le marché Zégyo dépayse plus.

Monastère She Inbin

On s’ est fait gronder par un moine qui trouvait que l’on parlait trop fort. Mais à part ça, ça va!

On ne rappellera jamais assez les règles sur un lieu de culte.

Pour la petite histoire, on avait juste proposé à des Birmanes de les prendre en photo et on avait commencé à échanger des bribes de mots avec elles.

Mais promis, on fera moins de bruit la prochaine fois !

Après cette petite excursion, il nous fallait déjà rendre la moto.

À 19h30, un tuktuk vient nous chercher. Il nous amène à la gare routière. Là, nous prenons un car qui nous emmènera à Bagan (arrivée prévue à 4h du matin… Ça va piquer encore…)

La suite au prochain épisode…

À SAVOIR

1. Tous les billets de bus, les « tours » (circuits touristiques) sont proposes dans chaque hôtel. Pas de stress à avoir avant votre départ

2. Votre « pick-up » aura peut-être du retard mais il sera là. Laissez d’un votre impatience chez vous

3. Laissez-vous aller

4. Bonne conduite et quelques exigences dans les temples : pas de débardeurs, ni de bas au-dessus du genou. Rappel : chuuuuut dans les temples!!!

RESSENTI

🔘🔘🔘⚪️⚪️

Mandalay est une ville agréable, pour laquelle vous pouvez vous laisser deux jours (un pour la colline + promenade de la ville; un pour aller voir le pont U-bein, un des plus longs de la ville)