Faire sa demande de PVT

  1. Décision pour demander mon PVT
  2. Le PVT: Kesako?
  3. Calendrier

Décision pour demander mon PVT

Je vivais en couple dans un appartement du 13ème arrondissement de Paris dans le quartier chinois. 40 m², 3 pièces, 1200€.

Les remarques des personnes entrant dans l’appartement : “Wah, il est canon l’appart”, “Il manque une TV ici”, “Vous devez être bien”, “etc.”

Les remarques que je me faisais : “Petite cette cuisine”, “Petite cette salle de bain”, “Ce serait bien d’acheter un vrai lit”, “Cher cet appartement”, “Chère cette vie sur Paris”, “Je veux quitter Paris”, “Je veux voyager”.

Cela faisait quelques temps que le Canada m’attirait : une vie à l’américaine sur un territoire alliant différentes cultures, et des paysages plus que magnifiques. Un rêve.  Et un jour, je décide qu’il faut que je vive ma vie selon mes envies. Allez, zou, je vais faire ma demande pour un PVT.

Le PVT, kesako?

Le Permis Vacances Travail – aka le Visa Vacances-Travail (VVT) aka Working Holiday Visa (WHV) aka Working Holiday Program (WHP) aka Programa de Vacaciones y Trabajo (PVT) – donne l’opportunité aux Français âgés de 17 à 35 ans, de partir dans l’un des pays signataires de l’accord: Argentine, Australie, Canada, Corée du Sud, Japon, Nouvelle-Zélande et Singapour.

L’objectif est simple: faire « une découverte culturelle et touristique » tout en étant autorisé à travailler.

Plus d’informations sur le site référence des PVTistes: ici.

Le calendrier

Le calendrier d’une future PVTiste

  • Novembre 2011 : 10 jours après l’ouverture des visas, mon dossier est fin prêt et est envoyé à l’ambassade.
    (À savoir : le Canada impose des quotas. Dans les autres pays, vous êtes libres de partir travailler à la période que vous souhaitez.)
    Sans recevoir de réponse positive, j’apprends que le quota pour les PVT 2012 a déjà été atteint. Il n’aura fallu que deux jours pour que les quelques 6,750 quotas soient écoulés…
    Le stress de ne plus avoir de place et de ne pas être acceptée commence.

pvt.jpg

Il ne me reste plus qu’à croiser les doigts.

 

  • Décembre 2011 : Après 4 mois de relances presse, de relations avec les journalistes, de soirées événementielles, etc., il est temps pour moi de quitter le « dernier stage de ma vie ». Ce stage dans une agence de Relations Presse aura été ma dernière expériene professionnelle sur Paris.
    Deux semaines avant de dire mon dernier en revoir, je reçois mon accusé de réception pour ma demande de PVT.
    C’est la confirmation que je peux vivre au Canada avec le droit d’y travailler. C’est le droit de vivre mon rêve.

 

  • Janvier 2012 : Retour en Bretagne. « Home sweet home »/ »Heimat ». Je décide de trouver du travail avant de partir. Histoire d’avoir quelques billets supplémentaires en poche avant de partir. Quelques entretiens sans obtenir une seule réponse positive.

 

  • Février 2012 : On continue les entretiens mais je passe plus de temps à profiter de mes amis et à faire des recherches sur le Canada: prix des billets, climat, histoire, etc.

 

  • Mars 2012 : Mon anniversaire. Je fête mes 25 ans. Sans retour d’un potentiel employeur, il faut que je prenne une décision. Tant pis pour le travail et l’argent en plus, je réserve mon billet. Tout se concrétise : je vais m’envoler en avril pour aller vivre ce rêve qui m’est cher… Enfin, c’est ce que je pensais…
    Comme avec moi, rien ne se passe jamais comme prévu, il fallait s’en douter: trois jours après avoir acheté mon billet, je reçois une réponse positive pour un emploi. Je saute sur l’occasion et tant pis pour le billet déjà pris: je privilégie l’expérience professionnelle. Le boulot est à Brest. Jamais été sur la pointe du Finistère, je me prépare à une nouvelle aventure.

 

  • Avril 2012 : Premier mois en tant que chargée de communication événementielle. Premier CDD dans une entreprise bien. Très bien même.

 

  • Mai 2012 : Je vis entre rêve et vie brestoise. Brest est une ville qui me plait : plein d’évènements, de nouveaux lieux à découvrir, remonter à cheval, travailler dans une entreprise dans laquelle je me sens bien, avoir un boulot qui me plait, rencontrer des personnes intéressantes, etc. Tout ça me plait mais mon rêve m’appelle. À un moment donné, on évoque avec moi la possibilité d’un CDI. Après 20 jours de réflexion, le choix est pris : le Canada avant tout.

 

  • Juin 2012 : Je me mets de plus en plus à rêver… Je m’imagine traversant la frontière américaine, au volant d’un Mini-Van, pour atterrir sur la route 66 et continuer pour un voyage à travers les Etats-Unis:

road-trip.jpgJ’imprime le rêve sur papier: partir de Seatle, descendre par Portland, arriver à Los Angeles (arrêt à San Francisco?), découvrir Albuquerque,  aller jusqu’à la Nouvelle Orléans, bronzer à Miami et remonter jusqu’à Chicago.

 

  • Juillet 2012 :

Tonnerres de BrestLe mois le plus stressant de mes 6 mois de CDD. L’événement majoritaire pour lequel j’ai été employée se passe ce mois-là. De quel événement s’agit-il?  Indices : l’événement débute le 13 et finit le 19. Il se déroule sur Brest. Il est la fête internationale des marins. Je suis??  Et oui!! Les fameux “Tonnerres de Brest 2012″.

Du 13 au 19 juillet 2012, Les Tonnerres de Brest 2012, « vont faire vibrer les quais, onduler la rade de cette cité océane, illuminée par les plus belles flottilles du patrimoine maritime mondial. »  Grosse pression mais pression stimulante. Nous aurons un bateau pour le groupe de 120 places en mer et 140 places à quai. Pas tout petit le bateau! De quoi m’occuper en attendant le Canada!

 

  • Aout 2012 : Les bureaux sont vides, tout le monde est en vacances. On vient de me proposer une prolongation. J’accepte et part une nouvelle fois a la recherche de billets pour le Canada: pour le mois de décembre cete fois-ci. Et cette fois-ci, le départ sera le bon! Je regarde les vols. Air Transat n’en propose plus pour décembre… Tant pis, je voyagerai avec Air France.

 

  • Septembre 2012 : Je prends mon billet Aller Retour pour Montréal!! Départ le 28 décembre et retour le 4 juillet pour le mariage de ma soeur. Tout colle. Yapluska!

 

  • Octobre 2012 : M-3 avant le Canada. Beaucoup de choses qui se bousculent dans ma tête et des étapes qui se précisent petit à petit. Dans la catégorie « Ca se bouscule dans ma tête » :
  1. Mais je le passe où le réveillon du nouvel an?
  2. Mais attends??!! Il n’y a personne qui vient me chercher à l’aéroport?
  3. Bon, si je prends 20 kgs de fringues, je prends quoi?
  4. etc.

Dans la catégorie « Ca se précise » :

  1. J’ai mon billet
  2. Je sais où je vais dormir
  3. J’ai quelques pistes pour le boulot
  4. pas d’etc.

Oh Mon DIEU!!!! Je suis à jours -64!! et j’ai toujours pas été voir tous les médecins! et puis, j’ai toujours pas fait le rendez-vous à ma banque!!!! et puis, j’ai toujours pas réparé la latte pétée de mon clic clac!!!!!!!!! Et puis : OMFG : je pars bientôt au Canada!!!! MON RÊVE!!!! #ok, je deviens bipolaire….

 

  • Novembre 2012  : 
    • Le dentiste : check
    • Rendez-vous avec la banque : check
    • Achat de chaussures et du manteau : pas check (mais ne saurait tarder)
    • Réservation de la chambre à l’auberge de jeunesse : check!!

    • Décision de passer le nouvel an : check! ce sera à Chicago!!

 

  • Décembre 2012 : Le début de mon périple est planifié :
    • Vendredi 28 décembre:
      Nantes – Paris (avion)
      Paris – Montréal (avion)
    • Samedi 30 décembre:
      Montréal – Toronto (car)
      Toronto – Chicago (avion)
    • Mercredi 9 janvier:
      Chicago – New-York (avion)
    • Dimanche 20 janvier:
      New-York – Montréal (car)
    • Jeudi 24 janvier:
      Montréal – Québec (car)Plus d’infos sur les prix, le temps, etc.: ici
  • 28 décembre 2012: Départ pour le Canada. Il m’aura fallu un an entre la validation de mon PVT et le départ. Un an, le temps d’avoir vraiment envie de partir!

 

Suivant cette volonté de partir à germer en moi l’envie de tenir un blog:

  • pour que les gens que j’aime puissent suivre mes aventures en PVT au Canada.
  • pour avoir une trace, un carnet de voyages sur ce que je vis et ce que je vais vivre.
  • pour me rappeler sans cesse que la vie peut offrir a chacun la chance de vivre son rêve!
  • pour faire partager ma passion pour l’écriture.

Allez ami lecteur: enjoy!

Publicités

Une remarque? Une question? Un encouragement? Poster un commentaire ici:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s