Derniers jours en Ontario : skidoo, brunch et tour du poteau

Poster un commentaire Par défaut

Il y a environ une semaine, je finissais mon dernier jour de travail au Canada.

Le vendredi 20 décembre 2013 était un jour pluvieux, mais un jour heureux. En quittant mon bureau situé sur King Street West, je marchais l’esprit libre et le sourire radieux. Je ne savais pas ce qui m’attendait pour les prochains jours, mais je savais que je restais libre de faire ce que je voulais de ma vie; et en fait, c’est ça le plus important: l’esprit de liberté. Lire la suite

Publicités

Allez viens faire un petit tour à la maison

Poster un commentaire Par défaut

La dernière petite semaine s’est déroulée en mode marathon : départ de Toronto, arrivée en car à Montréal, aller au festival de jazz, départ de Montréal, arrivée en avion à Nantes (avec escale par Paris, sinon, c’est pas vraiment un marathon), avoir un premier décalage horaire dans les jambes, départ en voiture de Nantes pour Trégueux City (Côtes d’Armor représente!! Wesh wesh 22 en force!!!), être à la maison, se réhabituer mais être déphasée, mariage, retour de noces, voir les amis (certains juste pour 15 minutes), aller se baigner, boire du vin rouge et manger du fromage (je ne sais pas quel excès a été le plus privilégié), faire des câlins aux parents, faire des gros bisous à la sœur, saluer comme il se doit mon officiel beau frère (bon, … il est dans la famille depuis 10 ans donc je précise que c’est juste officiel sur le papier maintenant), faire un bagage de 23 kilos ne contenant quasiment que de la nourriture (pâté hénaff, crêpes, galettes, rillettes Hénaff, caramels au beurre salé, gâteau breton, fromage, serum physiologique (bizarrement et étrangement, je n’en trouve nulle part à Toronto…), confiture à la rhubarbe, dentifrice, produits de beauté, …), reprendre la voiture pour Nantes, passer une nuit au B&B de l’aéroport de Nantes, reprendre l’avion pour Montréal et passer enfin une vraie nuit (une nuit réparatrice où tu dors comme une princesse, chose qui n’était pas arrivée depuis une semaine) à dormir plus de 7 heures.

Bilan de cette semaine : mon corps a tenu le choc! Je me sens jeune, fraîche, jeune et jolie, reboostée, mais en pleine réflexion… Parce que ça y est, je suis à la moitié de mon PVT. Le temps est passé vite, trop vite. Et le Canada est grand, trop grand. Est-ce que je tente le tout pour le tout, le « à perdre ou à laisser » et je me casse de ma ville adorée? Est-ce que je pars pour une nouvelle aventure? Pour une autre ville? Calgary? Vancouver?

En attendant de me décider, je n’oublie pas mon idée de profiter le plus possible de ce que Toronto m’offre. Et à Toronto, c’est un peu la chaleur en ce moment. Alors lundi dernier : direction Niagara Falls pour profiter d’un petit brumisateur gratuit.

IMGP1707

La première fois, je n’avais pas visité la ville. Cette fois-ci, j’ai pu comprendre pourquoi les gens étaient parfois choqués, voir déçus de se retrouver dans une ville transformée en parc d’attractions.

IMGP1687IMGP1685IMGP1689

Moi, j’ai trouvé ça chouette. Surtout que les chutes, j’étais restée devant 2 heures à les contempler la dernière fois, alors cette fois, ça me dérangeait de me retrouver dans un petit Disney Land.

Avec Raph et David, on est ensuite parti au jardin botanique. David y avait en effet travailler il y a quelques années. C’était un peu un pèlerinage pour lui. Pour ma part, c’était un instant magique dans l’espace à papillons.IMGP1787

IMGP1722IMGP1732IMGP1748IMGP1746IMGP1727IMGP1733Quelques papillons se posaient même sur nous!

Extraordinairement féerique! Magnifique journée que fut ce lundi 15 juillet! Et puis avec mes petits Rennais, ça ne pouvait être que mémorable!

IMGP1814

Deux événements sensationnels : Niagara Falls et C2C

Commentaires 3 Par défaut

Qui n’a jamais eu de soirée où l’on planifie toutes sortes de trucs : « LE truc qu’il faut pas louper », « L’idée de génie », « LE projet extraordinaire », « LE trip de ta vie », etc.? Samedi soir, petite soirée entre amis. Des potes de potes venant de Montréal pour le week-end annoncent qu’ils partent pour Niagara Falls le lendemain.

« Tu veux venir avec nous?

– Oh que oui!!

– Ok, rendez-vous demain matin! »

En général, ce genre de plans, tu y repenses le dimanche soir en regrettant et en te disant « ah quand même hein, ça aurait pu être trop sympa ».

Sauf que cette fois-ci, le projet a abouti. Nous voilà donc partis le dimanche matin pour Niagara, à 1h30 de Toronto. Pendant le trajet en voiture, j’arrêtais pas de me répéter que j’allais voir les chutes de Niagara.

Niagara… Tout une multitude de références.

Niagara, ça peut être ça:

À mon adolescence, c’était ça :

mm

Mais Niagara, c’est surtout ça :

nf

Se retrouver face à ces chutes extraordinaires restera une vision gravée dans mon esprit à jamais.

« Bien qu’elles ne soient pas particulièrement hautes, les chutes Niagara sont très larges. Avec un débit de plus de 2 800 m3/s, elles sont les chutes les plus puissantes d’Amérique du Nord et certainement les plus connues à travers le monde. Elles sont un ensemble de trois chutes d’eau situées sur la rivière Niagara :

  1. le « Fer à Cheval » (Horseshoe Falls) ou chutes canadiennes ;
  2. les « chutes américaines » (American Falls) ;
  3. le « voile de la mariée » (Bridal Veil Falls), d’une taille moindre. » wikipedia

Ressentir toute la force que ces chutes offrent au monde est une sensation extraordinaire : une plénitude troublée d’appréhension. Le bruit des chutes, la puissance de l’eau, le calme des alentours me procuraient une sensation apaisante; mais connaître les histoires autour de ces chutes, entre les vierges sacrifiées et les fous en quête de reconnaissance, tous ces corps abandonnés à cette beauté monstrueuse me rappelait qu’à côté d’elles, je n’étais pas grand chose.

DSCF0324

Merci encore à Marine, Mélodie et Julien, sans qui je n’aurais pas eu la chance de découvrir Niagara Falls en ce dimanche ensoleillé d’avril.

DSCF0320

S’est succédée une soirée des plus extraordinaires le lendemain : le concert de C2C.

C2C, composé de 4 DJs nantais, est 4 fois champion du monde par équipe du DMC (championnat international de DJs hip hop). Et en concert : Oh! que c’était bon!! Un gros kiffe artistique. J’étais loin d’être la plus grande admiratrice du groupe, je ne connaissais que 2-3 chansons, mais en concert, j’étais accro!! J’aimerais être poétique mais la seule expression qui me vient, c’est « putain de kiffe de ouf!!! Ça a tout déchiré!!! »

Pour une petite explication en image : 

Et pour avoir un aperçu du live, c’est là :

(Faut bien se rattraper par rapport à la publication du clip de Niagara!)

Pour les petites anecdotes, avant le concert, Margot, Grazie et moi avons mangé à côté de la table des C2C; et après le concert, on a juste fait calin avec un des 4 gars. Bonheur!

c2c

Pour terminer cet article et pour l’anecdote que même moi, j aurais pas cru, j’ai quand même conseillé au gars d’aller aux chutes de Niagara sous l’argument de « ah bah ouais, mais tant que vous êtes à Toronto, autant aller aux chute, paske sérieux, ça déchire! »