Vol Shanghai – Abu Dhabi : voyage et escale avec Etihad

Abu Dhabi, Articles, Shanghai, UAE

Mardi soir.

Nous sommes chez Styx.

C’est mon resto préféré à Shanghai.

Quelques copains autour de cocktails et brochettes. Ça rigole, ça parle, ça vit.

C’est ma dernière soirée à Shanghai avant de partir pour un mois de congés et j’ai bien l’intention d’en profiter.

19h50

C’est l’heure des au revoir.

Bisous à tout le monde.

Il y a ceux que l’on ne reverra pas tout de suite car ils ne reviennent pas forcément à Shanghai après l’été. Et il y a ceux que l’on retrouvera dès le mois d’août.

La voiture pour l’aéroport de Pudong est à 5mins à pied de chez Styx et de chez Gaëlle.

Je partage le taxi qu’elle a réservé pour son fils. Il part en France retrouver ses grands-parents.

Ils sortent du taxi au Terminal 1, je continue pour le Terminal 2.

Mes plans sont différents que la petite famille : ma destination finale est Zurich mais avant ça, j’ai une escale de vingt heures à Abu Dhabi.

Même si je suis à l’aéroport de Pudong plus de trois heures avant l’embarquement, le temps défile à une vitesse folle.

Le temps de faire le check-in, d’aller retirer de l’argent, de le changer – en euros et en francs suisses, sait-on jamais! -, de tomber sur des collègues qui partent en vacances, qu’il est déjà temps d’embarquer.

Vol avec Etihad

J’ai demandé à l’agent une place côté hublot ; il n’ en a plus mais me propose une place près de la sortie d’urgence.

J’accepte sans hésiter : j’aurai plus de place pour mes jambes.
L’avion est grand, le service super, le snack du soir pas top et les films proposés plus qu’ok.
Un film, du dodo et plusieurs tournages et retournages sur mon siège et c’est « déjà » l’heure du petit déjeuner.

Que faire à Abu Dhabi?

Je me renseigne auprès de l’hôtesse de l’air : comme j’ai 20h d’escale, j’ai bien envie d’aller explorer le coin.

Et puis… c’était quand même pour vivre aux UAE (United Arab Emirates) que j’avais choisi d’étudier l’arabe à la fac. C’est une raison de plus qui fait pencher la balance.

L’hôtesse super gentille me conseille plusieurs lieux touristiques : la Grande mosquée Sheikh Zayed, les palais des Émirs, le Souk, le Louvre, la Corniche, etc.

On échange sur les voyages : elle est Brésilienne et habite depuis trois ans à Abu Dhabi.

« La vie de bureau? Je n’y arrive pas. »

On trouve des points en commun et elle finit par me rassurer sur la ville :

« Abu Dhabi? Super cosmopolite, tout est écrit en arabe et en anglais et c’est sans danger. »

Mais pourquoi on a à chaque fois cette parano injustifiée ?? Et je n’y échappe pas… Je me voyais déjà sortir de l’aéroport voilée, couverte de la tête aux pieds, etc. Il n’en est rien. Je suis en tee-shirt basket, blonde et personne n’y voit rien à y redire.

Avant de sortir de l’aéroport

Je me munis d’une carte de la ville, de 1000rmb en monnaie locale, et je demande des infos pour me rendre à la Grande Mosquée.

Ça tombe à pic -ils ont pensé à tout!- : il y a un bus gratuit (le A19 – premier service à 9h00) mis à disposition des voyageurs pour aller faire du tourisme à la Mosquée.

Et c’est parti pour 20h dans Abu Dhabi !

Retour sur le vol d’Etihad

Encore une fois, on entend tout et son contraire sur les compagnies aériennes…

J’ai trouvé le service au top et j’avais de la place pour mes jambes.

J’ai constaté une grande variété de films: films français et blockbusters. Pour l’heure qu’il était, je n’étais de toute manière pas trop exigeante!(je m’y suis prise à deux fois pour mater « Red Sparrow » – était-ce vraiment le nom du film? Et j’ai hâte de continuer « Pupille »)

Nourriture: bof. Mais je crois que je vais vraiment arrêter de compter sur les plats des compagnies aériennes et me préparer mes snacks.

Rappel et tips : pas de liquide dans vos bagages pour passer les contrôles mais prenez avec vous une gourde. C’est souvent possible de la remplir.

Aucun problème pour ramener votre sandwich et vos fruits dans votre sac à main ! Arrêtez de payer plus cher chez Relay 😉

Rando dans la montagne Qing Liang – Chine

Articles, Chine, Qing Liang, Shanghai, Zhejiang

Juin 2018, je pars avec des amis pour un week-end de randonnées à Qing Liang.

Voici le texte de Marie-Astrid, une amie de Shanghai qui tient également un blog de voyages, sur ce superbe séjour !

La montagne QingLiang – Up & Down. Part 1.

image

Nous sommes en Juin, il fait beau, il fait chaud.

Déjà presque une année d’écoulée en Chine avec plein d’expériences top, des gens formidables, des voyages extra, une année scolaire à l’université de Shanghai qui touche à sa fin.

Pour clôturer cette année scolaire chinoise, j’ai fait une dernière escapade avec mes amis de la troupe d’improvisation au moment du Dragon Boat festival.

Le Dragon Boat festival est la fête des bateaux dragons, qui rend hommage à un poète chinois qui s’est suicidé car le roi de son royaume n’a pas écouté ses conseils pour sauver le pays d’une guerre fatale. Depuis, en son nom, une fête est organisé où les gens font des courses de bateaux dragons et mangent des Zongzi (riz gluant avec des légumes ou de la viande enveloppé dans une feuille de bambou).

Fête dit weekend prolongé ! C’est ainsi qu’avec les coupains, on part en weekend organisé faire une randonnée dans le Zhejiang avec M2 Adventure. Ambiance colo garantie !

3 jours de randonnée. Jour 1 = 18Km. Jour 2 = 25Km. Jour 3 = 5Km.

image

JOUR 1:

Avec tout ce beau monde, nous sommes partis tôt afin de faire les 18Km de randonnée sauvage.

Nous sommes arrivés la veille de Shanghai vers 1h du matin dans la province d’Anhui.

Le but de la randonnée est d’emprunter une vieille route – Huihang Ancient Path – qu’utilisaient les marchands pour accéder au à la province du Zhejiang. Elle avait un rôle important dans la route de la soie et du thé.

image
image
image
image

Arrêt rafraichissement. C’est vrai que ça ne paie pas de mine mais c’est ça qui est super ! Ce n’est pas l’une de ces nombreuses échoppes pour touristes que l’on trouve partout lorsque l’on se balade dans une réserve naturelle. Cette randonnée est l’une des rares à n’avoir pas été reconvertie en parc à touristes comme HuangShan (les montagnes jaunes) qui se trouvent aussi dans la province du Zhejiang.

image
image
image

Nous sommes entre le province de l’Anhui et la province du Zhejiang. La fin du parcours nous fait arriver au village de Yonglai, là où un mini van nous attend pour nous emmener à l’auberge pour les 2 prochaines nuits.

image
image

Régime d’eau fraîche et d’air pur… Mmmm… Nettoyage et décrassage intensif des poumons.

image
image
image
image

Après une bonne journée de marche on arrive tous en un seul morceau à Yonglai village. Je dis ça car le 2e jour nous ramènera pas tout le monde en un seul morceau ahah !

Direction l’auberge à quelques Km d’ici.

image

Notre hébergement est perdue dans cette verdure escarpée. Ce qui est un mal pour un bien puisque qu’il n’y a pas une horde de touristes chinois, on peut donc être réveillé par le chant du coq.

image
image

Avec les coupains et les autres membres du groupe, on a passé la soirée autour d’un feu de camp à griller des chamallows (comme dans les films américains) et à jouer aux loups garous.

La montagne QingLiang – Up & Down. Part 2.

JOUR 2:

Ascension de la montagne QingLiang, 2e plus haute montagne (1787m) de la Chine de l’Est après les montages jaune (même province).

Réveil à 6h30 avec baozis nature à foison et l’énorme pot de Nutella de 1kg qui fait plaisir aux grands enfants que nous sommes !

image

Petit déjeuner: Ok   –  Séance de stretch matinal: Ok

image

Maintenant il est temps de partir sur des chemins sauvages à la conquête du mont où les limites physiques seront poussés au maximum pendant 24Km (ahah ça sent le vécu ! Eh oui je n’en suis pas sortie indemne de cette ascension…)

image

Petit à petit à travers les arbres, la lumière monte, et il n’est que 9h du matin. J’ai l’impression d’être debout depuis des heures et de grimper depuis un certain temps sans vraiment avancer. Comme ce sont des sentiers sauvages, il faut plus ou moins faire sa route, trouver son rythme et ne pas lâcher. Mes genoux en ont très vite décidé autrement à cause des marches en pierres complètement irrégulière, à moitié fendues etc…

C’est ainsi qu’avec Gaëlle, une copine et le guide qui ferme la marche, nous étions les trois bons derniers du groupe.

image

C’est-il pas beau ? Une mer de nuage se noyant dans diverses nuances de bleu. On est presque arrivé au pic le plus élevé, restant toujours bonne dernière.

Entre temps ça ne m’a pas empêché de me casser la figure, de tomber, d’avoir le genou sanguinolent, et par la même occasion un bon bain de boue intégral. Ah c’est certain qu’il ne faut pas avoir peur de se salir les mains lorsque l’on part à l’aventure.

image
image
image

image

Marie-Astrid et son beau sourire

image

Enfin la récompense de l’effort après 4h-4h30 de montée ! Cette vue sans téléphériques et ses câbles, sans un parcours bétonné pour touristes, sans personnes à part de vrais randonneurs, un ciel non pollué, un silence accompagné du sifflement du vent.

Pour le déjeuner on s’installe au niveau du pic avant d’entamer la descente et… C’est là ! Que les choses deviennent intéressantes.

Notre animatrice nous propose 2 options pour redescendre: 

1- on reprend le même chemin qu’à l’allée

2- on descend par un autre chemin qui nous fait faire une boucle et met “1h” de plus.

Avec Gaëlle, on avait déjà bien galéré à l’aller, dans mon esprit faire une boucle correspondait à un chemin plus facile avec juste une heure de plus (que nenni !). C’est donc avec une grande joie qu’on a pris la 2e option. Ce fut un très mauvais choix.

image

Cette photo n’est qu’un vague aperçu du parcours retour. Juste après cette photo, ça a été la plus longue descente de ma vie haha ! Une pente non loin de 90° d’inclinaison faite de pierres blanches, pas vraiment de prises, et oh glissante. C’est ainsi que je commença ma longue descente avec un papi guide à l’agilité d’un bouquetin chaussé seulement d’une paire de converse.

Faisant très attention, je n’ai pas eu trop le temps d’apprécier le paysage, le peu de ce que j’ai pu voir était très beau et dépaysant. Au cours de la descente, la nature est changeante, tantôt boisée, tantôt rocailleuse, tantôt découverte, tantôt submergée par les herbes montantes à la Rambo ou Indiana Jones.

image

Je resta bonne dernière du groupe avec papi bouquetin. Les genoux ont commencé à faire la grève, je m’arrêtais de plus en plus, papi bouquetin aussi vu qu’il se calait sur mon rythme.

C’était un prétexte pour lui de fumer sa cigarette.

Comment un papi vieux de 70 ans au moins, avec des converses et fumant comme un pompier peut emprunter ces chemins normalement comme si il marchait sur une route parfaitement normale …

Petit à petit je voyais la lumière descendre, les copains étaient déjà tous en bas et moi encore en haut. Les genoux ne voulaient plus avancés (ça c’est très embêtant), pas possible d’appeler un hélico de secours, il me restait plus qu’à descendre sur les fesses. Je dis ça car je tombais assez souvent et la plupart du temps j’entrainais pauvre papi bouquetin avec moi.

C’est ainsi qu’après moult péripéties, avec plus de 5h de descente, j’arrivais en bas en un presque seul morceau exténuée.

image

Après l’effort, une bonne bière pour soulager les courbatures à venir et un bon repas avec les copains pour finir cette journée riche en émotions.

Qui ce soir au coin du feu avec les chamallows va survivre aux loups garous ? Qui sera le loup garou qui va tuer la voyante que je suis ? Qui va gagner ? Les loups garous ou les villageois ?

Observation du ciel étoilée près du feu de camp, réflection, philosophie sur la vie, des blagues, des délires qui nous ont bien faire rire.

Une vraie colo avec de grands enfants !

La montagne QingLiang – Up & Down. Part 3.

JOUR 3:

Repos dans les cascades. Ce sera juste 5 petits Kms à parcourir dans le parc des 18 cascades du dragon.

image

Avec deux genoux bien gonflés après l’étape d’hier, un bain bien froid dans une cascade me fera le plus grand bien !

image
image
image
image
image
image

Après avoir passé la matinée au frais dans les cascades, à plonger tête la première dans l’eau fraîche, retour à l’auberge pour un dernier repas, boucler le sac et prendre la route pour Shanghai.

image

En résumé, au cours de ce weekend, les chamallows, le pot de Nutella et les genoux ne sont plus. J’avoue que c’est la première fois que je faisais une vraie randonnée de ce type.

Depuis si vous cherchez sur M2 adventure le compte officiel, il y a un message écrit en gras et rouge au sujet des genoux haha dans le post dédié au weekend à QingLiang Peak qui est régulièrement proposé.

Spéciale dédicace à papi bouquetin, spéciale dédicace aux copains à qui j’en ai fait voir de toutes les couleurs, parce que oui, j’ai un côté casse-cou hihi.

Texte : Marie-Astrid Fieux – http://la-petite-baroudeuse.tumblr.com/ 

Week-end à Hangzhou

Chine, Shanghai

Hangzhou est une « petite » ville de près de 9,500 millions d’habitants au sud-ouest de Shanghai.

Pour vous y rendre, rien de plus simple : un tour à la gare de Shanghai Hongqiao et c’est parti pour une heure de train dans une voiture propre, avec de la place pour les jambes et les affaires 😉

Les trains en Chine sont à remarquer car ils se distinguent par leur propreté, leur précision sur le temps (tant sur la durée du trajet que sur leur heure d’arrivée en gare), leur confort et leur commodité.

Arrivée à Hangzhou

Une fois les tickets de métro achetés (heureusement j’ai des amis sinophones!), nous nous rendons à Hefang Street pour un tour de shopping dans des magasins super kawai !

Par les 32 degrés (ressenti 40), nous avons pris le temps de flâner !

Mais aussi, de partir en randonnée au temple de Feiyun. Situé sur une colline, ce dernier vous permettra de dominer la région de Hangzhou une fois que serez arrivés à son sommet (easy ! il y a un petit ascenseur pour vous emmener ! C’est aussi ça la Chine : pourquoi se compliquer la vie !)

Nous avons ensuite longé le lac de l’Ouest, aussi appelé Xi Hu, pour nous rendre dans notre auberge de jeunesse hautement recommandée : la Hangzhou Citinest Youth Hostel. Nous avons passé la soirée à jouer avec le staff chinois avant de nous écrouler dans nos lits. 15 kilomètres de marche sous une chaleur chinoise assomerait n’importe quel petit Européen.

Le lendemain, une promenade de près de 20 kilomètres nous attendait pour visiter les champs de thé Longjing, le temple de Lingyin et Fei Lai Feng :

De plus en plus, je tombe donc amoureuse des paysages chinois tout à fait uniques ! Il y a près d’un an que je suis en Chine et je ne pensais pas découvrir tant de paysages verts et uniques.

Merci beaucoup à Maxime et Mélanie pour ce trip hors de Shanghai et l’organisation de nos journées au top !

Tourisme dans Shanghai: Bund, West Bund, Shanghai Tower, WetBar, etc.

Chine, Shanghai

Mes parents étaient venus me voir à Toronto. Ils sont venus deux fois me voir au Vietnam. C’était donc « normal » qu’ils viennent me voir en Chine.

Ce qu’il y a de bien quand tes parents viennent te rendre visite, c’est que tu veux les amener dans des endroits typiques dont des endroits que tu n’as pas forcément déjà visité. Du coup, j’ai pu faire la touriste avec eux.

Lors de leur première semaine sur Shanghai (avant leur escapade sur Pekin 北京 et sur Xian 西安), je les ai donc amenés dans les endroits touristiques que je connais bien (Bund) et les autres qu’il me tardait de visiter.

Sur le Bund

Après avoir laissé mes parents se promener à leur guise toute la matinée du jeudi (où ils ont pu explorer la Vieille Ville et le Jardin Yu), je leur avais donné rendez-vous à West Nanjing Road pour que nous allions nous promener sur le Bund, la balade construite par les Anglais à l’époque des concessions.

La vue sur la skyline me laisse toujours rêveuse. Mon père qui était venu en Chine en 1979 n’avait à l’époque pas une vue sur ces tours immenses qui composent la skyline de Pudong.

Nous avons marché ainsi jusqu’à prendre une navette fluviale pour nous rendre du côté de ces tours immenses.

Le ticket pour ce bateau : 2RMB! (un peu moins de 30cts d’euros…).

Shanghai Tower

La tour Shanghai est un gratte-ciel du quartier financier de Pudong. L’immeuble, qui s’élève à une hauteur de 632 mètres, a 128 étages et développe une surface de 420 000 mètres carrés. En 2016, c’est la troisième plus haute structure construite par l’homme, derrière la Burj Khalifa de Dubai (828 mètres), et la Tokyo Sky Tree de Tokyo (634 mètres). C’est le deuxième plus haut gratte-ciel du monde, puisque la Tokyo Skytree est une tour de radiodiffusion. [source Wikipedia]

Tour Jing Mao à gauche et Tour de Shanghai à droite

Tour « Le Décapsuleur »

En haut: il y a 5 ans à la CN Tower de Toronto (l’article de leur visite au Canada ici)

La vue tout en haut de la Shanghai Tower est assez incroyable et même si le prix est un peu élevé (150 rmb pour aller tout en haut), c’est un must-do touristique pour dominer le quartier de Puxi, partie que je n’ai pas l’habitude de voir.

Ensuite a commencé une longue suite de pas de bol… ou un imbroglio de WTF!

Après avoir récupéré notre photo et avoir fait un tour dans la tour (eheh!), nous sommes donc sortis de la Tour de Shanghai « waow, c’était impressionnant », « j’ai soif », « on va où maintenant? », « etc. » pour aller à la tour Jing Mao.

Cette dernière qui abrite un hôtel qui abrite un bar (ça commence déjà bien… un peu « Dans Shanghai, il y a une tour Yihahihao  et dans cette tour, il y a un hôtel Yihahihao  et dans cet hôtel il y a un bar Yihahihao  etc. ») nous pousse donc à monter au 59ème étage pour aller nous désaltérer.

« Sorry but it is closed.
– Comment ça its closed? Il y a un Happy Hour from 5pm to 7pm, non?
– Ah oui, sorry, allez-y.
(on y va donc)
– Hello, it is 150rmb by personne si vous voulez boire un verre ou manger un coup.
– Oh bah, ça va aller. On a va aller somewhere else. »

On redescend donc cette tour (en prenant 3 ascenceurs différents… bien évidemment) et arrivés en bas, je commande un taxi… qui annule… j ‘en recommande un mais je l’annule parce que j’en trouve un dans la rue… qui annule… Bref, 40 minutes plus tard, nous sommes dans le taxi pour le WetBar.

« Avec le bol que l’on a, vous allez voir que le Wet Bar va être fermé… »

Wet Bar

Nous sortons du taxi et là, ça ne loupe pas.

« You’re a guest from the hotel?
– No no, on veut juste aller picoler.
– Ah mais sorry, soirée privée ce soir.
– WHAT?!
– Bah oui désolé…
– Mais on a fait toute la route EXPRÈS pour venir chez vous…
– …
– sigh
– Bon… alright, here are 3 vouchers for you on me pour aller boire un petit verre.
– ?
– Allez, my pleasure, lets go, come on! »

On suit donc ce mec super charmant qui nous amène au bar du 4ème étage où l’on se pose aux frais de la Princesse.

Voici la vue que nous aurions dû avoir (soit dit en passant):

Là, une serveuse nous propose d’aller au bar du 6ème étage pour ne pas avoir la musique techno en plein dans les oreilles (bah yes, remember, soirée privée).

Nous arrivons donc dans un endroit encore plus cosy, plutôt charmant et avec une vue directe sur les tours (pas de rooftop par contre).

Serveuse 1 : « Sorry, les vouchers là, ils marchent pas.
– Bah on nous a dit que si.
– Oui mais non.
– Bah je sais pas. On nous a dit que oui.
– Je vais me renseigner… »

Une autre serveuse arrive – Serveuse 2 : « What do you want to drink?
– Une bière, un coktail, un whisky.
– Haode. »

Serveuse 1 : « Oui, les vouchers ne marchent pas.
– Bah appelez la fille du 6ème étage qu’elle vous raconte ce que je vous ai raconté.
– Je vais me renseigner. »

La serveuse 2 commence à nous servir nos boissons.

La serveuse 1 revient à la charge au même moment:
« Ok, ça marche, qu’est-ce que je peux vous servir?
– On a déjà commandé.
– Ah ok…  »

Serveur 3 :
« Vous voulez commander quelque chose? Parce que les vouchers ne marchent pas…
– Ok, je descends voir la fille de l’étage d’en-dessous.
– Oh non.. C’est bon… ce ne sera pas nécessaire. Enjoy! »

Au bout de 20 minutes, j’ai commencé à enjoyer.

15 minutes plus tard, la serveuse 1 est venue m’apporter un autre cocktail… gratuit.

Bref, j’adore le service au Wet Bar et c’est pas pour faire du placement de produit (quoique s’ils peuvent continuer à m’offrir des verres gratos eheh) mais rendez-vous y! Le service, la VUE, les cocktails et les petits trucs à grignoter sont TOP!!

Captain Bar

Un autre café que je recommande: le Captain Bar! Ce dernier possède une petite terrasse (je vous conseille de réserver votre table si vous ne voulez pas vous retrouver à l’intérieur du resto à ne pas voir la Skyline).

Nous nous y sommes posés après avoir été voir l’expo ‘Everything and nothing » puis marcher 20 kilomètres du sud au nord du Bund (du Yuz Museum à l’entrée du Bund) et la pause nous a remis d’aplomb!

Quelle vue! (et super service!)

sur la partie sud du Bund

Expo au Yuz Museum « Marchons sous la pluie »

mur d’escalade sur le West Bund

bon… les caractères sont à l’envers mais le coeur y est!

Nanxiang

Je suis retournée dans cette petite ville d’eau réputée pour ces xiaolongbao (qu’est-ce que c’est bon!!)

C’est beaucoup plus calme que Shanghai et tout à fait authentique. J’adore cette espèce de poésie qui s’en dégage. On s’y promène un peu comme dans une de nos petites villes de caractère. Le musée des xiaolongbao, le temple et le jardin se font en flânant. (ligne 11 du métro)

Xintiandi

Xintiandi est un petit quartier de Shanghai, refait à neuf à partir des « Shikumen », ces anciennes maisons traditionnelles de Shanghai.

It is ABSOLUTELY charming!

Après avoir déambulé dans ces petites rues, vous arriverez sur une place à la « Bercy Village » avec bars, restaurants et petites boutiques assez chics.

La place de Xintiandi est remplie de business people, de hipsters, de touristes et d’expats venus profiter du soleil et du quartier branché.

Birthplace of Chinese Communist Party

Le 1er mai (nous ne sommes pas à une contradiction près), nous avons été visiter le premier site du PCC (Parti Communiste Chinois).


Boutique du musée où vous pourrez acheter le Petite livre rouge de Mao

Le 23 juillet 1921, le premier congrès national du parti communiste de Chine s’est tenu au 106 Wantze Road (76 Xingye Road aujourd’hui) avec 13 membres dont Mao Zedong.

Le musée est gratuit et vous permet d’en apprendre un peu plus sur l’histoire de la Chine et des figures du parti communiste chinois.

 

Musée des « Shikumen »

« Yesterday meets tomorrow at Xintiandi today »

Le musée des Skikumen est une reconstitution d’une maison typique des années 1920 à Shanghai. Il présente le style de vie des Shanghaiens de l’époque.

Ce voyage dans le temps vous coûtera 20rmb et vous rappellera surement les maisons et décorations de vos grands-parents.

entrée de la maison

bureau

salle de jeux

entrée

chambre d’enfant

chambre des parents

explication de la littérature Tingzuian

Comme à chaque fois, la semaine a passé trop vite et mes parents sont à présent « seuls » à voyager à Pékin et à Xian.
Je les retrouve après pour une autre semaine sur Shanghai.

La vieille ville de Shanghai

Chine, Shanghai

Au mois de mars 2018, ma meilleure amie est venue de France pour fêter mon anniversaire sur Shanghai: un cadeau venu de France et dont j’ai pu profiter près d’une semaine!

Sa venue a été l’occasion pour moi de découvrir des coins totalement inconnus dans cette ville pleine de magie.

Temple de Confucius

Situé non très loin de l’arrêt de métro Laoximen (ligne 10), le temple de Confucius se visite assez vite. Plus petit que celui de la capitale vietnamienne, il vaut la peine d’être visité pour son calme et sa spiritualité.

Confucius (chinois simplifié : 孔子 ; pinyin : Kǒng Zǐ), né en à Zou est un philosophe chinois. Son patronyme est Kong, son prénom Qiu, et son prénom social Zhongni. Il est le personnage historique qui a le plus marqué la civilisation chinoise, et est considéré comme le premier « éducateur » de la Chine.

Son enseignement a donné naissance au confucianisme, doctrine politique et sociale érigée en religion d’État dès la dynastie Han et qui ne fut officiellement bannie qu’au début du xxe siècle, avec une résurgence en 1973. Ses principaux disciples sont nommés les Douze Philosophes et honorés dans les temples confucéens.

Il est généralement appelé Kǒngzǐ (孔子) ou Kǒng Fūzǐ (孔夫子) par les Chinois, ce qui signifie « Maître Kong » et a été latinisé en Confucius par les Jésuites. Les Coréens l’appellent Kong-ja, les Japonais, Kôshi, et les Vietnamiens, Khổng Tử.

Wikipedia

Comme tous les temples visités depuis que je suis arrivée en Chine, le temple de Confucius comprend un étang, des rochers de forme étrange, des autels et des sculptures.

Les briques se mélangent au bois avec une jolie harmonie.

Après nous être faufilées dans les coins et recoins du temple, nous avons accepté de faire une dégustation de té dans une petite pièce située dans l’enceinte du temple.

La dégustation de thé en Chine est un must-do! (mais attention aux arnaques!)

Vieille ville

En sortant du Temple de Confucius, nous voici dans la vieille ville, cette partie de Shanghai qui m’a littérallement conquise.
Il y a quelques années encore, la ville était remplie de ces vieilles maisons, de plus en plus détruites pour « moderniser » la ville.

Toutes ces petites maisons en vieilles pierres et les boutiques m’ont charméé!

Je trouve que la manière dont les gens étalent leur linge est tout à fait géniale!

C est une vie de quartier mélangeant linge, câbles électriques, vélos, appareils de sport, jeux d’échecs chinois, moto, etc. qui s’offre au promeneur.

C’est le genre de bordel un peu fou qui me permet de comprendre Shanghai et ses habitants.

Rien ne semble grave puisque rien ne semble interdit. Les points communs avec Hnaoi sont assez faciles à trouver.

Yuyuan Garden

Nous avons continué notre route et après quelques minutes de marche, nous nous sommes retrouvées au Yu Garden.

Nous ne sommes restées que très peu de temps et avons plutôt voulu éviter la foule des badauds venus faire du piétinage dans les boutiques.

Bund

Notre marche s’est achevée à notre arrivée au Bund.

Commencer notre promenade par le temple de Confucius et la finir par le Bund et cette skyline ultramoderne, c’est comme un voyage à travers le temps en une après-midi.

Nous sommes enfin dirigées vers West Nanjing Station pour finir notre « petite » excursion de l’après-midi.

Une jolie petite « randonnée » que je recommande pour une première découverte de Shanghai!

Nan Xiang, ville d’histoires à 40 mins de Shanghai

Articles, Chine, Shanghai

Il y a deux semaines, des copains me proposent d’aller visiter une petite ville d’eau recommandée par un collègue.

I am definitely in!

Après nous être retrouvés en début d’après-midi dans le quartier de la FFC (Former French Concession), nous prenons donc la ligne 11 pour nous rendre à Nan Xiang.

40 minutes plus tard et quelques degrés en moins par rapport à Shanghai, nous voici face à un mall sans trop d’indication de la route à prendre…

C’est là que s’arrête une Chinoise voyant 5 Caucasiens perdus, en ligne sur leur téléphone. Après deux-trois échanges en anglais, elle nous indique donc de marcher tout droit et qu’au bout de 12 minutes, nous trouverions notre route!

Et c’est exactement ce qui s’est passé.

Nous voilà donc arrivés dans cette petite ville de caractère tout à fait charmante et sans touriste!

rptsdrsdrsdrsdrrptrptsdr

La Ville étant réputée pour ses dumplings, nous nous arrêtons donc dans un petit resto et commandons tant bien que mal différents mets (Après 6 mois à Shanghai, je suis toujours loin d’être bilingue).sdrsdrsdrC’est donc le ventre bien rempli que nous continuons à nous promener dans cette ville charmante.

Cette dernière nous donne a chance d’effectuer un petit voyage dans le temps, entre commerces en tout genre et bâtiments anciens.davdavsdrdavdavsdrburstdavLe fait d’errer dans cette ville, sans attente particulière mais en trouvant à chaque coin de rue quelque chose de particulier à regarder, à observer ou à se questionner était super!

Nous avons ensuite décidé, en suivant un panneau dans la rue, d’aller visiter un petit temple. Ce dernier ressemblait au jardin du Yu Yuan Temple à Shanghai, sauf qu’il était vide et que nous étions les seuls à déambuler dans les petits passages.sdrozdfovdavdavsdrsdr

Le froid se faisant de plus en plus sentir, nous avons repris notre route, direction le métro cette fois pour retourner sur Shanghai.

Cette petite ville vaut COMPLÈTEMENT le coup, même si vous n’êtes sur Shanghai que pour quelques jours car elle vous donnera un bon aperçu de la vie chinoise.

sdrdavsdrdav

Si vous voulez économiser 15€ sur vos résas Booking.com, cliquez sur ce lien : https://www.booking.com/s/14_6/e9e8332c