Saint-Brieuc, ville sinistrée

Commentaires 3 Par défaut

Elle est jolie la ville de Saint-Brieuc et pourtant, en ce moment, c’est pas la grande forme. Je ne sais pas quand, ni comment ça a commencé.

Petite, je me souviens que deux fois par semaine, j’accompagnais ma mère et ma grand-mère au marché de Saint-Brieuc.

Je me rappelle très bien galoper après elles, alors que j’avais peut-être 6 ans. Elles fonçaient, déterminées, au stand de fruits et  légumes. Dix minutes plus tard, elles enchaînaient, au pas de course, pour aller chercher les langoustines. « Non, ce sera crevettes ce midi. Oh et puis, non, moules, oh puis, zut, partons pour des huîtres… Oh et puis… »

Imaginez moi, haute comme trois pommes, Lire la suite

Publicités