Québec -> Montréal -> Toronto

Commentaires 3 Par défaut

Depuis dimanche dernier, je goûte aux joies d’une vie urbaine à Toronto.

Les derniers jours à Québec étaient plutôt plaisants : dégustation de poutine, et soirée au Carnaval de Québec.

QuebecOui, on peut même trouver des Bébés poutines et ça, c’est quand même énorme!

Le carnaval de Québec était un mélange de concours de blocs de glace, de concert, de glissades, de spa (on a vu des gens se mettre en maillot de bain par -30° et sauter dans un jaccuzzi à 25°), de lumières et de feu d’artifice (ok, juste un feu d’artifice mais qui était magnifique!).

Le lendemain, nous sommes partis pour Montréal pour une petite soirée, entourés, encore une fois, d’une grande majorité de Bretons.

soireeEt le lendemain matin, de bonne heure et de bonne humeur, nous voilà partis pour 8h de car en direction de Toronto.

Les jours suivants ont été occupés entre recherche d’appartements, recherche de travail, visite de la ville et détente à l’appartement où nous étions hébergés.

Toronto1La ville est énorme (+ de 2 615 000 habitants, 630 km²), très orientée business

le jour et totalement différente la nuit.

L’ambiance devient alors décontractée, calme, sereine quand le jour me fait penser à New York avec son bébé Times Square (Dundas Square), ou à toute autre échelle à La Défense à Paris.

TorontoEt comme il y a le lac Ontario, ça me fait également penser à Chicago.

Pour les recherches d’appart, le combat s’annonce difficile. Si ce n’était que les prix, ça irait, mais c’est également trouvé la bonne colocation, la bonne situation géographique et le bon contact avec le proprio.

Ai-je précisé qu’en ce moment, j’étais hébergée par un couple de Français (ai-je besoin de notifier Bretons?) dans un condo avec piscine, salle de sport, salle de karaoke, salle de jeux, salle de soirée (on dirait qu’il n’est pas habituel d’inviter des gens chez soi ici), salle de billard, salle de ciné, barbecue en extérieur. Le grand luxe. Alors forcément, ça fait rêver.

piscine3D’ailleurs, à l’heure où j’écris, je reviens juste d’une séance de sport, suivie par quelques longueurs puis une pause au hammam. C’est ce que j’appelle la belle vie!

Publicités

Alors, Laure à l’or?

Poster un commentaire Par défaut

C’est parti pour Québec!

Après une semaine passée sur Montréal à avoir fait de la luge, du festival, des promenades, du magasinage, des jeux, des soirées, des rencontres, il était temps de partir pour Québec City, la ville où Laure a choisi de s’installer pour faire une partie de son PVT.

Mais qui est Laure? 
Laure, c’est une fille rencontrée en même temps que Julien, en Bretagne. Elle vient comme moi des Côtes d’Armor et connaissait mon père avant que je la connaisse. Le monde est petit.
Bref. Laure acceptait de nous héberger alors on a foncé. Nous voilà donc partis tous les 3 pour Québec.

retrouvaillesDès notre arrivée, et après une pause déjeuner, nous voici partis pour une visite de Québec (ci-dessus le parlement de Québec).

quebec

 

Et Québec by night, avec une dédicace spéciale à Maia (que j’ai récupérée après les US. Elle était restée dans un autre sac laissé à Montréal… snif…)!

QuebecByNight

La queue de castor, c’est une sorte de pâte à chichi frit dans l’huile qui a une forme plate comme une queue de castor, ce dernier étant la mascotte du Canada. Par dessus, vu que je trouvais que ce n’était quand même pas assez gras, j’ai choisi parfum chocolat/beurre de cacahuètes… No comment…

Le lendemain, Julien et moi sommes partis pour la chute de Montmorency (fallait bien éliminer!!), à quelques minutes de métro-bus du centre ville (oui, on dit vraiment métro bus). Plus petite en largeur, mais plus haute, la chute était mi-gelée/mi-en activité. Plutôt canon.

Sous nos yeux, le Saint-Laurent était glacé et le paysage enneigé, un décor sublime. J’ai admiré la vue bien longtemps avant que nous n’entreprenions la ballade nous menant juste au-dessus des chutes.

Montmorrency

Nous avons ensuite continué notre périple sur des chemins enneigés.

saut

Pour arriver enfin sur le lac gelé et en profiter pour faire des petites glissades.

Notre bébé excursion finie, il était l’heure pour Julien d’aller voir le « Palais de glace », hôtel construit entièrement en glace, qui, bien qu’idée alléchante, ne me tentait pas plus que ça.

palaisdeglace

Le soir venu, nous nous sommes retrouvés tous les trois pour assister à un spectacle d’improvisation. C’était vraiment drôle, sauf quand l’accent était si prononcé que je n’y comprenais rien.

Une bonne journée bien remplie à Québec City qui laissa place le lendemain à une journée plus calme, plus destinée au magasinage (=shopping) et à la détente des muscles.