Vat Phu – l’esquisse des temples d’Angkor

Poster un commentaire Par défaut

Nouveau « tour » de réservé, nous partons pour Vat Phu.

Je m’attends à un temple en ruine, au milieu d’une plaine aride.

On me lit que ceux qui ont été à Angkor seront déçus. Super, ça donne envie…

De la fenêtre du van, j’admire la nature abondante qui défile devant mes yeux : des dégradés de vert habillent les arbres, les cocotiers alternent avec les frangipaniers, les chemins de terre contrastent avec les montagnes entourées de brumes qui se laissent admirer au loin.

Les bâtiments officiels laissent place aux écoles primaires.

La route parade à toute allure. Il nous arrive de faire des bonds dans le van, rapport au chemin de terre cabossé.
Le klaxon est parfois utilisé par le conducteur pour demander à une vache qui traverse sans crier gare de se presser un peu.

Nous passons devant des temples ornés d’or et puis des marchands sur le bord de la route qui vendent ou bien des fruits, ou bien des vêtements.

Nous faisons environ 30 minutes de route avant d’arriver à l’embarcadère.

Kékidit?!

Le chauffeur crie « Vat Phu ». C’est donc bien notre arrêt.

Il s’arrête à un carrefour et nous descendons du van.

Nous attendons quelques secondes jusqu’au moment où le chauffeur se rassoit à sa place, démarre l’engin, prêt à bondir et nous de l’interpeler « Vat Phu? ». Il nous regarde, toujours avec son grand sourire et nous répond « Vat Phu » en pointant du doigt une des routes.

Bon, bah, au moins, on n’est pas perdus!

Nous avançons sur la route indiquée.

La vue sur la montagne embrumée s’offre enfin à nous et quel spectacle!

Au bout de quelques minutes, une femme nous dit « 5 minutes boat »; à comprendre « merci d’attendre 5 minutes, le temps que votre bateau arrive ». Aucun problème!

Une petite pirogue arrive en effet et nous montons à bord. Bien qu’elle ait du mal à démarrer, elle nous fait finalement traverser le Mékong et nous amène à bon port.

Là, un tuk-tuk nous attend (quelle organisation!) et nous conduit à Vat Phu.

Nous nous acquittons du prix d’entrée (50,000 kips/personne) et prenons la navette, petite voiture électrique, qui nous amène à l’entrée des ruines.

Quel paysage splendide!!

Aucune déception et c’est plutôt même un grand enchantement de se retrouver là, dans ce site apparu avant la période angkorienne, une sorte d’ébauche des temples d’Angkor !!

Les rois ont d’ailleurs continué de s’y rendre – même basés à l’actuel Cambodge – pour honorer le site.

La montée au sanctuaire, à l’image des temples d’Angkor, est assez raide.

Mais une fois toutes nos marches « grimpées », le paysage est à couper le souffle à nouveau.

Nous avons passé environ deux heures sur le site, en prenant notre temps.

Quand nous avons passé la sortie, les touristes arrivaient.
Conseil donc : essayez d’y aller le matin.

Notre retour à Pakse s’est déroulé de la même manière qu’à l’aller avec, toujours, les sourires des Laotiens.

Likez la page! Pour une fois que quelque chose est gratuit!

Publicités

Quoi faire à Vientiane, la capitale du Laos?

Commentaires 2 Par défaut

Le 5ème jour de notre aventure laotienne, nous avons quitté Luang Prabang pour Vientiane.

Le mini-bus est venu nous chercher à notre hôtel à 7h30 et nous avons effectué les 8 heures de trajet sans « encombres ».

Je redoutais le trajet mais au final, les 8 heures se sont « bien » passées : pas de dos, ni de jambes cassés.
Nous avons séjourné au Kampiane Boutique Hotel, hôtel charmant et personnel au top! (comme pour tous les hôtels dans lesquels nous avons séjourné au Laos).

Notre tour dans la ville, l’après-midi même, s’est fait très rapidement car la capitale, malgré son charme et sa paisibilité, n’offre pas tant à voir que ça. Bien sûr, il y a de nombreux temples à voir, deux musées à ne pas rater (que j’ai bien sûr ratés mais j’ai beaucoup lu à leur sujet donc on va dire que c’est comme si!) : le musée Cope et le musée de Sisaket).

Le marché de nuit vaut également le détour.

Le lendemain matin, nous sommes partis pour le Buddha Park, afin de voir cette étrange attraction qui mêle plus de 200 statues hindouistes et bouddhistes.

Montée en haut de la « pumpkin », j’ai pu apercevoir l’étendue du parc.

Intérieur de la « pumpkin », sur votre droite à l’entrée du parc.

Le lendemain, nous nous sommes comportés comme Vientiane, de manière nonchalante.

Nous avons retrouvé deux amies pour le déjeuner, au Laos Kitchen, petit restaurant connu des expats et des touristes.

Là, nous avons discuté de l’histoire du Laos, de la vie à Vientiane, de la vie d’expat (entre personnes charmantes et connards de colons – un article sur la dernière catégorie ne serait pas de trop), de la vie des locaux et nous avons bien sûr parlé voyages.

Elles nous ont ensuite amenés chez elles pour un café-dessert et quelle maison et quelle vue!!

Elles habitent une maison traditionnelle laotienne, une des dernières qui bordent le Mékong à Vientiane.

Peinture en 2D sur le mur du temple voisin de leur maison

Grâce aux filles, nous avons passé notre meilleure après-midi sur Vientiane mais quelques heures plus tard, il était déjà temps de se quitter.

Le soir même, nous remontions dans un bus, bus de nuit cette fois-ci, pour Paksé.

Likez la page, c’est par ici :

Qui a compté les 4000 îles du Laos?

Poster un commentaire Par défaut

De Pakse, nous avons pris une navette (3h), puis un bateau (20 mins) pour environ 50,000 kip par personne pour Donkhone Island ou Don Khong ou l’île de Khône, une des fameuses 4000 îles au Laos.

Nous sommes tombés sur un vrai paradis, avec vue, depuis le balcon de notre hôtel, sur le Mékong et les cocotiers. 
Je vous recommande le Pan’s Guesthouse pour passer une nuit ou deux sur l’île de Khône, surtout pour profiter des incroyables couchers de soleil.

Pour visiter un bout de l’île, nous avons opté pour la location de vélos (1€). 

Nos engins loués, nous sommes partis pour les cascades de Liphi (entrée au site 35,000 kips/pers.).

Passés le petit pont en bambou, nous avons suivi le chemin pour voir la première partie des chutes, celle qui contient une piscine artificielle où les touristes peuvent se rafraîchir.  Nous avons continué le chemin (tout est très encadré, fait pour les tours organisés même si le coin n’est pas encore envahi). Nous avons repris notre chemin, après nous être arrêtés près de la plage en fin de parcours pour nous rafraîchir un peu (30° environ ici…).

Nous ne sommes restés que 24h sur l’île de Khône mais je vous recommanderai d’y rester 2/3 jours pour découvrir toute l’île et sa voisine, les tours en kayak, la deuxième cascade de l’île et la plus grande d’Asie, l’observation des dauphins, etc.

Les 4000 îles marquent presque la fin de notre séjour au Laos… déjà…

Voici quelques points forts de ce pays dont je suis tombée amoureuse : moins touristique que les autres pays d’Asie du sud-est, paysages splendides, nourriture extra et habitants souriants et charmants! 

 

Comment ça vous n’avez pas encore liké la page Facebook ni suivi le compte Instagram?! Mais qu’attendez-vous?

Se balancer en haut des chutes de Kuang Si, Laos

Poster un commentaire Par défaut

Dernier jour sur Luang Prabang : le tuk-tuk est réservé, directement à l’hôtel, la veille pour le lendemain (25€ l’aller-retour), pour aller faire trempette aux chutes de Kuang Si Falls.

Trempette… je ne croyais pas si bien dire…
IMG_3625À peine partis de notre hôtel, nous voici sous la flotte avec le tuk-tuk.

Je dis « flotte » pour rester polie parce que c’était une véritable déferlente!!!

J’ai même suggéré de faire demi-tour mais face au positivisme du groupe qui voyage avec moi (Papa Maman, ce sont bien eux), nous avons continué notre route.

Et nous avons bien fait car la pluie battante s’est arrêtée et a laissé place à un super beau temps!

Une fois les portes passées, et avant d’atteindre les chutes, nous découvrons le centre de sauvetage et de récupération des ours.

Après avoir passé un peu de temps à regarder les ours, nous avons continué le chemin qui nous a guidés directement aux chutes.

Le site est très propre, très bien entretrenu et vaut TOTALEMENT la visite.

Le visiteur peut même s’y baigner! J’ai un peu hésité au début lorsque j’ai glissé un premier orteil dans l’eau glacée mais après quelques secondes, aucun problème!

Par contre, les « petits » poissons qui nagent avec là, je pense que j’aurais préféré leur absence!!!

Après avoir fini de barbotter, j’ai repris la route pour la dernière cascade. Là, baignade interdite. On comprend pourquoi en même temps. Sur la droite de la cascade, nous avons vu un petit chemin monté. Qu’est-ce que c’était? Où menait-il? Pourquoi personne n’en redescendait?

Face à tant de questions, nous avons décidé de nous y aventurer avec ma mère.

Oui, nous avons toujours été fan d’Hercule Poirot et d’Inspecteur Barnaby.

Mais on ne s’attendait pas à cette grimpée!!

Mais encore une fois, le jeu en valait la chandelle grâce à la vue panoramique, la vue sur la cascade,

et la balançoire!!! J’ai vraiment passé un super moment.

Même la descente, plus facile et accessible que la route empruntée à l’aller, a semblé être un jeu.IMG_3798

Un conseil pour les chutes : partez en tuk-tuk le matin vers 8h30 plutôt qu’en bus ou « private car » qui partent à 11h30 et 13h30 de Luang Prabang. Ces derniers sont peut-être moins chers mais vous serez beaucoup moins au calme.

Le soir, pour notre dernière soirée sur l’ancienne capitale du Laos, nous avons été nous détendre sur les bords du Mékong : direction L’Utopia, un bar recommandé par deux Canadiens rencontrés pendant notre excursion du premier jour! IMG_3812 La soirée a été franchement agréable. TripAdvisor nous avertissait que les prix étaient plus chers que la normale mais nous nous en sommes bien sortis (4 bières – 3 plats – 2 plats à partager pour 25€ environ).

La surprise de la soirée : nous avons retrouvé les Québécois qui nous avaient conseillé l’Utopia et nous avons passé un moment super avec eux pour finir notre dernier jour!!

Si vous en voulez plus => https://www.facebook.com/travelblogcameliaexsangue/ et https://www.instagram.com/camelia_exsangue/

Le selfie de moine qu’il ne fallait pas louper!!

Poster un commentaire Par défaut

Quel bonheur de prendre le petit déjeuner avec cette vue sur le Mékong. Les bateaux et autres pirogues vont bon train. Ici et là, on peut apercevoir quelques pêcheurs debout ou accroupis. Le courant semble fort mais les locaux semblent n’y prêté aucune attention.

Bien réveillés à l’aide du café matinal, nous partons à l’embarcadère et montons à bord du traversier qui nous emmènera de l’autre côté de la berge (0,50€).

Nous partons voir le village des potiers (recommandé dans le guide du Routard à nouveau) : 2,5 km à l’aller, 2,5 km au retour.

Ok, c’était sympa et une randonnée plutôt correcte vers le village de Ban Chan mais franchement… tout ça pour ça…

Le village était assez vide et sans vraiment de charme (ni sur le chemin d’ailleurs)

Le Routard, je te retiens sur ce mauvais conseil!

Mais bon, nous avons fait notre sport de la matinée, et sous le soleil en plus (merci bronzage :))!

Après ces quelques kilomètres avalés, nous sommes partis visiter le monastère et le temple de Xieng Mien (1€ l’entrée) :

puis le temple de Wat Chomphet :

Pour arriver au sommet de la colline qui comprend Wat Chomphet, nous avons monté pas mal de marches et dépensé pas mal de calories. MAIS QUELLE VUE sur Luang Prabang et le Mékong!!

Pour finir cette matinée sportive, nous avons enchaîné sur le temple de Long Khoun (mouais) et la petite grotte adjacente (PLUS QUE MOUAIS!! mais cool pour une première expérience spéléo).

Ensuite, il nous fallait un déjeuner laotien 😀

Nous avons donc accepté l’offre d’un local qui se proposait de nous ramener au centre-ville (1€ le trajet).

Le retour s’est fait en jonque et la traversée du Mékong nous a – à nouveau – fait voyager à travers la littérature coloniale (Big up Marguerite!).

La fin de la journée a été superbe grâce à l’ascension du Mont Phousi : quelle vue sur l’autre côté de Luang Prabang et que de Bouddhas à admirer sur le chemin vers le sommet!!

Le selfie d’un monk (aura-t-il partagé sa photo sur Insta?!) et le coucher de soleil resteront liés à la magie de Luang Prabang pour toujours : 

I think I am in love with Laos ❤

Si vous n’avez pas encore liké la page, c’est par ici => https://www.facebook.com/travelblogcameliaexsangue/

1er jour sur Luang Prabang

Poster un commentaire Par défaut

Vacances de Printemps, temps d’aller au Laos!

Me voici donc partie – avec mes parents (on a beau avoir 30 ans, il semble que l’on ait toujours besoin d’eux) – pour un « petit » séjour de 12 jours chez les « voisins ».

Première escale : Luang Prabang!

Notre petite Guesthouse,  Lan Kham Riverside, est charmante. Notre accueil se fait avec un jus de mangue et les sourires des réceptionnistes. Nous sommes arrivés sous la pluie et dès l’entrée dans la maison d’hôtes, c’est le soleil dans nos coeurs (c’est kitsch mais ça passe, non?)

Le réceptionniste nous apprend qu’il est vietnamien. Ah bah oui forcément!! Rencontrer un Vietnamien au Laos, c’est comme rencontrer un Breton à Montparnasse il semble…

Le calme et le zen

Le lendemain matin a été aussi plaisant avec un petit déjeuner vue sur le Mékong.

Après avoir bien pris notre temps pour nous réveiller en douceur, nous sommes partis pour un petit tour de la ville, conseillé par Le Routard (merci!), qui a commencé par la traversée d’un premier petit pont de bambou (traversée env. 0,50€).

Ensuite, nous sommes arrivés dans un petit village d’artisans où nous avons fait du shopping à foison – et où, bien sûr, j’étais trop occupée à ouvrir mon porte-monnaie pour prendre des photos… – : peintures, écharpes, cartes, etc.

Avant de faire demi-tour, nous avons été visiter วัดเชียงเหลัก (effectivement, je ne sais pas le prononcer…), un temple bouddhiste :

Il nous fallu ensuite traverser l’autre pont de bambou pour revenir au centre-ville (traversée 1€).

Après une longue pause déjeuner (OMG! que la nourriture est bonne ici!!!),nous sommes partis visiter le Vat Xieng Thong (temple bouddhiste laotien de l’ancienne capitale royale Luang Prabang. Fondé en 1560 par le roi Setthathirat du Lan Xang, il est généralement considéré comme le plus élégant du pays. Merci Wikipedia!).

Puis, nous avons été déposer nos achats et nous reposer les pattes à notre Guesthouse.

La ville est petite et la marche se fait relativement bien. Vous pourrez également y louer vélo, moto, promenade en touk-touk ou en jonque aisément.

Après avoir fait une petite sieste (vacances obligent!), nous nous sommes posés dans un petit boui-boui avec vue sur le Mékong afin d’y admirer le coucher de soleil.

Notre serveuse – comme pas mal de personnes ici – y parlait français et son accueil était charmant!

Nous avons enfin terminé notre journée par un tour au marché de nuit où j’ai pris l’initiative (honteuse ou courageuse!) de m’acheter 4 robes pour … 20€!

Pour cette première journée, Luang Prabang m’a vraiment plue : son calme (pas de klaxon ni de nuage de pollution!!!), ses paysages, sa nourriture et ses habitants!