Quoi faire à Vientiane, la capitale du Laos?

Commentaires 2 Par défaut

Le 5ème jour de notre aventure laotienne, nous avons quitté Luang Prabang pour Vientiane.

Le mini-bus est venu nous chercher à notre hôtel à 7h30 et nous avons effectué les 8 heures de trajet sans « encombres ».

Je redoutais le trajet mais au final, les 8 heures se sont « bien » passées : pas de dos, ni de jambes cassés.
Nous avons séjourné au Kampiane Boutique Hotel, hôtel charmant et personnel au top! (comme pour tous les hôtels dans lesquels nous avons séjourné au Laos).

Notre tour dans la ville, l’après-midi même, s’est fait très rapidement car la capitale, malgré son charme et sa paisibilité, n’offre pas tant à voir que ça. Bien sûr, il y a de nombreux temples à voir, deux musées à ne pas rater (que j’ai bien sûr ratés mais j’ai beaucoup lu à leur sujet donc on va dire que c’est comme si!) : le musée Cope et le musée de Sisaket).

Le marché de nuit vaut également le détour.

Le lendemain matin, nous sommes partis pour le Buddha Park, afin de voir cette étrange attraction qui mêle plus de 200 statues hindouistes et bouddhistes.

Montée en haut de la « pumpkin », j’ai pu apercevoir l’étendue du parc.

Intérieur de la « pumpkin », sur votre droite à l’entrée du parc.

Le lendemain, nous nous sommes comportés comme Vientiane, de manière nonchalante.

Nous avons retrouvé deux amies pour le déjeuner, au Laos Kitchen, petit restaurant connu des expats et des touristes.

Là, nous avons discuté de l’histoire du Laos, de la vie à Vientiane, de la vie d’expat (entre personnes charmantes et connards de colons – un article sur la dernière catégorie ne serait pas de trop), de la vie des locaux et nous avons bien sûr parlé voyages.

Elles nous ont ensuite amenés chez elles pour un café-dessert et quelle maison et quelle vue!!

Elles habitent une maison traditionnelle laotienne, une des dernières qui bordent le Mékong à Vientiane.

Peinture en 2D sur le mur du temple voisin de leur maison

Grâce aux filles, nous avons passé notre meilleure après-midi sur Vientiane mais quelques heures plus tard, il était déjà temps de se quitter.

Le soir même, nous remontions dans un bus, bus de nuit cette fois-ci, pour Paksé.

Likez la page, c’est par ici :

Publicités