Qui a compté les 4000 îles du Laos?

Poster un commentaire Standard

De Pakse, nous avons pris une navette (3h), puis un bateau (20 mins) pour environ 50,000 kip par personne pour Donkhone Island ou Don Khong ou l’île de Khône, une des fameuses 4000 îles au Laos.

Nous sommes tombés sur un vrai paradis, avec vue, depuis le balcon de notre hôtel, sur le Mékong et les cocotiers.

Je vous recommande le Pan’s Guesthouse pour passer une nuit ou deux sur l’île de Khône, surtout pour profiter des incroyables couchers de soleil.

Pour visiter un bout de l’île, nous avons opté pour la location de vélos (1€).

Nos engins loués, nous sommes partis pour les cascades de Liphi (entrée au site 35,000 kips/pers.).

Passés le petit pont en bambou, nous avons suivi le chemin pour voir la première partie des chutes, celle qui contient une piscine artificielle où les touristes peuvent se rafraîchir.

Nous avons continué le chemin (tout est très encadré, fait pour les tours organisés même si le coin n’est pas encore envahi).

Nous avons repris notre chemin, après nous être arrêtés près de la plage en fin de parcours pour nous rafraîchir un peu (30° environ ici…).

Nous ne sommes restés que 24h sur l’île de Khône mais je vous recommanderai d’y rester 2/3 jours pour découvrir toute l’île et sa voisine, les tours en kayak, la deuxième cascade de l’île et la plus grande d’Asie, l’observation des dauphins, etc.

Les 4000 îles marquent presque la fin de notre séjour au Laos… déjà…

Voici quelques points forts de ce pays dont je suis tombée amoureuse : moins touristique que les autres pays d’Asie du sud-est, paysages splendides, nourriture extra et habitants souriants et charmants!

Comment ça vous n’avez pas encore liké la page Facebook ni suivi le compte Instagram?! Mais qu’attendez-vous?

Se balancer en haut des chutes de Kuang Si, Laos

Poster un commentaire Standard

Dernier jour sur Luang Prabang : le tuk-tuk est réservé, directement à l’hôtel, la veille pour le lendemain (25€ l’aller-retour), pour aller faire trempette aux chutes de Kuang Si Falls.

Trempette… je ne croyais pas si bien dire…
IMG_3625À peine partis de notre hôtel, nous voici sous la flotte avec le tuk-tuk.

Je dis « flotte » pour rester polie parce que c’était une véritable déferlente!!!

J’ai même suggéré de faire demi-tour mais face au positivisme du groupe qui voyage avec moi (Papa Maman, ce sont bien eux), nous avons continué notre route.

Et nous avons bien fait car la pluie battante s’est arrêtée et a laissé place à un super beau temps!

Une fois les portes passées, et avant d’atteindre les chutes, nous découvrons le centre de sauvetage et de récupération des ours.

Après avoir passé un peu de temps à regarder les ours, nous avons continué le chemin qui nous a guidés directement aux chutes.

Le site est très propre, très bien entretrenu et vaut TOTALEMENT la visite.

Le visiteur peut même s’y baigner! J’ai un peu hésité au début lorsque j’ai glissé un premier orteil dans l’eau glacée mais après quelques secondes, aucun problème!

Par contre, les « petits » poissons qui nagent avec là, je pense que j’aurais préféré leur absence!!!

Après avoir fini de barbotter, j’ai repris la route pour la dernière cascade. Là, baignade interdite. On comprend pourquoi en même temps. Sur la droite de la cascade, nous avons vu un petit chemin monté. Qu’est-ce que c’était? Où menait-il? Pourquoi personne n’en redescendait?

Face à tant de questions, nous avons décidé de nous y aventurer avec ma mère.

Oui, nous avons toujours été fan d’Hercule Poirot et d’Inspecteur Barnaby.

Mais on ne s’attendait pas à cette grimpée!!

Mais encore une fois, le jeu en valait la chandelle grâce à la vue panoramique, la vue sur la cascade,

et la balançoire!!! J’ai vraiment passé un super moment.

Même la descente, plus facile et accessible que la route empruntée à l’aller, a semblé être un jeu.IMG_3798

Un conseil pour les chutes : partez en tuk-tuk le matin vers 8h30 plutôt qu’en bus ou « private car » qui partent à 11h30 et 13h30 de Luang Prabang. Ces derniers sont peut-être moins chers mais vous serez beaucoup moins au calme.

Le soir, pour notre dernière soirée sur l’ancienne capitale du Laos, nous avons été nous détendre sur les bords du Mékong : direction L’Utopia, un bar recommandé par deux Canadiens rencontrés pendant notre excursion du premier jour! IMG_3812 La soirée a été franchement agréable. TripAdvisor nous avertissait que les prix étaient plus chers que la normale mais nous nous en sommes bien sortis (4 bières – 3 plats – 2 plats à partager pour 25€ environ).

La surprise de la soirée : nous avons retrouvé les Québécois qui nous avaient conseillé l’Utopia et nous avons passé un moment super avec eux pour finir notre dernier jour!!

Si vous en voulez plus => https://www.facebook.com/travelblogcameliaexsangue/ et https://www.instagram.com/camelia_exsangue/

Temples d’Angkor : plusieurs jours pour tout découvrir

Poster un commentaire Standard

Voilà la suite – et le dernier article – pour conclure notre visite des temples d’Angkor lorsque nous étions à Siem Reap.

Autant dire que j’ai eu du mal Lire la suite

Organiser son circuit aux temples d’Angkor, Cambodge

Commentaires 7 Standard

De Battambang, nous avons pris le bus pour nous rendre sur Siem Reap (env. 4 heures) afin de visiter les temples d’Angkor.

Angkor est constitué de nombreux ensembles archéologiques et il est impossible de visiter tous les temples en une seule fois.

Voilà pourquoi, Lire la suite

Battambang : Prasat Basaet et Ek Phnom

Commentaires 2 Standard

Pour notre deuxième journée de découvertes, nous avons décidé de reprendre notre chauffeur de tuk-tuk, Mr. Phol, afin d’explorer la zone au nord de Battambang.

Pour débuter la journée, Mr. Phol nous a emmenés dans sa maison où nous avons pu rencontrer ses enfants  Lire la suite

Mon TOP 10 en Oz

Commentaires 3 Standard

Voilà, mon expérience en Australie est finie.

Après avoir passé neuf mois à voyager et à travailler en Australie Occidentale dans le cadre d’un WHV (Working Holiday Visa), appelé chez les francophones PVT (Programme Vacances Travail), me voilà repartie pour de nouvelles aventures.

En attendant, le temps est venu de faire un petit bilan et un top 10 de ce que j’ai préféré lors de cette découverte aux pays des kangourous.

Je n’ai jamais caché que je n’ai pas été plus fan que ça de ce pays (raciste, sexiste, opportuniste, manque de culture, galère pour trouver du boulot etc.), que je m’attendais à « mieux », surtout après mon expérience au Canada, mais pour le moment, concentrons-nous sur les bons moments et sur un petit TOP de mes endroits préférés.

N°1. Rottnest Island

C’est surtout pour retrouver les quokkas que je retournerais sur cette île avec joie! Lors de mon séjour en Australie, je m’y suis rendue deux fois et j’ai été conquise par ces petites boules de poils!

L’article complet ici.

N°2. Cape Range National Park, ses plages à tomber, Monkey Mia et Coral Bay

Oh my god!! Si vous y allez, n’oubliez surtout pas maillot de bain, masque et tuba!

Les articles complets ici et .

N°3. Karijini National Park

La partie « aventure » du nord de l’Australie Occidentale : entre randonnées et tracking. C’était aussi l’expérience de voyager et de vivre dans ma voiture pendant près de deux semaines.

L’article complet ici.

N°4. Greens pool

Cette plage restera un de mes plus beaux souvenirs de mon séjour à Albany où je suis restée en tout 3 mois. Véritable piscine naturelle, Greens pool vous permet également de découvrir une floppée de petits poissons colorés.

L’article complet ici.

N°5. Lucky Beach

Voir des kangourous qui chillent sur la plage, qui dit non à ça?

L’article complet ici.

N°6. Fremantle – marché

Le marché de Fremantle, il faut l’admettre, c’est avant tout pour sa cuisine que l’on y va : sandwichs turcs, burgers au crocodile, brochettes de kangourou, saucisses allemandes, etc. De là à dire que c’est la raison pour laquelle je me rendais à Freo, il n’y a qu’un pas!

L’article complet sur Fremantle : ici

N°7. Fremantle – prison

En quelques heures, vous pourrez découvrir la prison de Fremantle. Un conseil : faites-le la nuit, frissons garantis (plus d’infos : ici)! Vous y découvrirez les conditions de vie des prisonniers et une page de l’histoire de l’Australie. Saviez-vous que l’île a été construite à ses débuts par d’anciens forçats anglais?

N°8. Perth – Natural Widlife Sanctuary

Ce parc animalier vous permet de toucher des koalas, kangourous, wombats, etc. Les kangourous n’ont pas l’air super éveillés, j’ai même pensé qu’ils étaient drogués. C’est toujours mieux de les voir dans leur élément naturel mais c’était la première fois que j’en voyais et ça restera un bon moment lors de mes premiers jours sur Perth.

L’article complet : ici

N°9. Perth – bars

Les bars, comme la vie en Australie en général, c’est cher mais ça ne m’a pas empêché d’y aller! Le salaire minimum est de 21$ brut en Western Australia, ça aide à faire passer la pillule.

  • The Bird
    LE bar de mon premier boulot sur Perth. Même si je n’ai pas apprécié être l’esclave d’un patron complètement mysogine pendant 3 mois, les « afterworks » avaient le mérite d’être vraiment sympas!
  • Tiger Lili
    Un bar super chouette pour l’ambiance, pour rencontrer de « vrais » Australiens et pour éviter les backpackers.
  • Brass Monkey
    Je pense que c’est le bar de la ville de Perth par excellence. Entre les backpackers et les Aussies, tout le monde s’y rend.
  • 12 pubs for Christmas
    C’est lors de cet « événement » que j’ai pu découvrir pas mal de bars de la vie de Perth. Conduit par des amis rencontrés à l’hostel, qui du coup étaient plus expérimentés, cela reste une de mes journées préférées dans la capitale de la WA.

L’article : ici

N°10. Wave Rock

Bon … ok … le dixième n’est pas forcément indispensable mais si vous êtes dans le coin, c’est à voir!

L’article complet : ici

Bilan

Après avoir passé moins d’un an en Australie, je dirais que je suis contente de mon aventure. Elle m’a permis de découvrir de jolis paysages, de rencontrer des personnes que je n’oublierai pas et d’avoir des expériences incroyables.

Malgré tout, j’ai peut-être « attendu » trop longtemps avant de partir en Australie. La majorité des backpackers qui voyage en Australie est jeune (18/20 ans) et parfois, la différence d’âge se faisait ressentir.

J’ai peut-être aussi attendu trop de ce voyage.
J’avais le cliché d’habitants détendus, majoritairement sur leurs planches de surf ; de plages à couper le souffle ; de kangourous et d’animaux incroyables un peu partout ; de roadtrips à n’en plus finir ; etc.

Au lieu de ça, j’ai réalisé que pour trouver différentes plages, il fallait rouler pendant des heures sur des routes désertes et qu’à l’arrivée, on ne pouvait pas être sûre de pouvoir se baigner (attention aux requins, attention aux méduses, attention aux surfers) ;
je pensais travailler dans des bars, des restaus, peut-être des fast food, et faire mes trois mois de ferme easy pour avoir un second visa. J’ai, à la place, travaillé dans une ferme de pommes pendant deux mois, coupé du raisin quelques jours par-ci par-là pour les vendanges et travaillé dans une usine de poissons… Bien sûr, je pouvais me plaindre, mais ça ne changeait pas vraiment les choses : les employeurs savent qu’il y a 10 backpackers derrière, près à faire des boulots de mer** pour avoir leur second visa…

Je pourrais aussi vous raconter toutes les rencontres racistes, la haine des Aborigènes, la méconnaissance de l’Europe, le manque de culture, les mauvaises expériences de travail, sans parler de la galère de trouver du travail… mais je préfère me souvenir des bons moments et j’adore regarder les photos que j’y ai prises. Elles me rappellent les journées de fou-rires, les ambiances dans les auberges de jeunesse, les paysages que j’ai eu la chance de découvrir, etc.

L’Australie pour moi, c’est fini, et y aller m’a permis de mieux « fuire » le pays et de découvrir l’Asie du sud-est.

C’est grâce à mon séjour en Australie que je me suis aventurée au Vietnam en mars dernier. J’y ai eu un véritable coup de cœur et c’est pourquoi je pars m’y installer pour un an minimum et que je reprends ma vie de chargée de communication.

C’est encore une nouvelle expérience qui commence. Et si je sais la chance que j’ai, j’ai parfois un peu du mal à la réaliser.

Encore une fois, même si voyager, c’est parfois dur : on vit quand même loin de ses repères, de sa famille et de ses amis, les gens nous manquent (même si l’on s’amuse, même si l’on sort, même si l’on découvre de nouveaux paysages, je ne connais personne qui n’a jamais eu de coup de mou en vivant loin des siens) ; le jeu en vaut la chandelle et j’encouragerai toujours les gens à bouger et à partir à l’aventure.

Dans les prochains articles à venir, je vous ferai d’ailleurs découvrir mes aventures au Cambodge, commencées il y a près d’un mois déjà! Il est vrai que je prends du temps à écrire et que les articles ne sont pas souvent en « direct live ».

J’ai également eu un soucis avec Facebook récemment qui a décidé de supprimer mon compte et qui a du coup supprimé par la même occasion la page Facebook du blog. Voilà pourquoi j’ai du en créer une autre (https://www.facebook.com/travelblogcameliaexsangue) que je vous invite à « liker » en cliquant ici parce qu’un « like », c’est aussi un encouragement pour moi et une raison de continuer à écrire.

Allez, je coupe à ma connexion. À vos voyages maintenant!