Séjour à Agra

Agra - Taj Mahal, Articles, Inde

La visite d’Agra m’a enchantée à plusieurs niveaux : quitter le tourbillon de Delhi, se retrouver dans un hôtel de luxe simple et chaleureux mais surtout admirer le Taj Mahal !

AVENTURE DANS LE TRAIN

Nous sommes donc parties avec le train de 11h25 (« le seul train à être à l’heure car il part de Delhi ») pour Agra.

Nous avions plusieurs options pour le train:

– le train à 2000 roupies aller retour, avec la clim, avec un voyage tranquille et safe, destiné aux touristes et à la classe aisée

– le train à 230 roupies, sans clim, avec les locaux

– l’aller avec les locaux, le retour avec les « riches »

Nous avons pris la troisième solution. À 11h00, notre train nous attendait déjà sur le quai 3 et notre wagon était juste en face des marches que nous venions de prendre: parfait!

Deux hommes nous disent que le train ne va pas à Agra. Bon… Petite vérification et confirmation que nous sommes dans le bon train. Nous remontons donc et nous installons. Les regards sont assez nombreux, pas très agréables mais Audrey ne semble pas stressée et je suis donc naturellement rassurée.

À 11h25 pile, le train démarre et c’est parti pour 3h à 4h de route pour Agra:

Dans le train, des vendeurs de thé et de gâteaux, ainsi que des enfants réalisant de petites performances (chansons ou danses) passent de temps en temps quémander quelques pièces ou billets s’ils sont chanceux.

Très vite, nos voisins s’installent confortablement. Certains s’installent dans les couchettes au-dessus de nous.

Audrey arrive à faire une micro sieste et je me dis que tout est sous-contrôle même si la vigilance ne tombe pas. Nous sommes malgré tout en Inde, pays qui connaît des exactions importantes et qui ne s’est apparemment pas calmé depuis le viol collectif qui a marqué les esprits en 2012.

Le trajet continue cependant sans encombres. À notre premier stop, de nouveaux passagers viennent rejoindre notre wagon et un de nos nouveaux voisins essaie de rentrer en communication avec nous mais il se trouve face à un mur. Alors qu’il insiste (il veut que nous balancions nos detritus par terre), notre voisin présent depuis le début du séjour lui sort quelques mots d’hindi qui le font se calmer immédiatement.

Arrivées à Agra, nous trouvons un rickshaw qui nous amène à notre hôtel pour 100 roupies. Il nous propose d’être notre chauffeur pour les deux jours qui vont suivre pour 900 roupies. Je refuse et nous tentons de négocier mais il ne veut rien savoir… Et nous non plus.

GATEWAY HOTEL

Notre arrivée à « l’hôtel de luxe de notre séjour » est quelque peu chaotique puisque le bâtiment est en pleine rénovation.

Mais l’accueil est absolument charmant et tout le personnel est au petit soin avec nous. Nous oublions donc l’aspect de la façade extérieure.

Le rooftop de l’hôtel nous permet de voir le Taj Mahal pour la première fois. Il est loin mais déjà je me sens incroyablement chanceuse de n’être qu’à quelques kilomètres de cette merveille architecturale.

Baby Taj

Quelques minutes plus tard, nous sommes déjà en route pour ne pas perdre trop de temps (nous n’avons que deux jours – une nuit pour profiter d’Agra) et nous retrouvons un nouveau rickshaw d’accord pour nous faire 600 roupies les deux jours. Nous acceptons car nous avons déjà négocié et aucune de nous deux n’aime marchander.

Le chauffeur nous amène donc à Itimad-ud-Daulah ou Baby Taj.

Premier bâtiment moghol construit entièrement en marbre, l’endroit est absolument charmant.

Il fut commandé en 1622 par Nur Jahan, l’épouse persane de l’empereur Jahangir, pour son père.

Mehtab Bagh

Notre chauffeur nous conduit ensuite sur la rive opposée de la Yamuna River, dans le paisible jardin où Shah Jahan voulait se faire construire un mausolée afin d’être en face de son épouse. Il n’arriva pas à ses fins car il se fit emprisonner par son fils… dans le Fort Rouge où il pouvait voir le tombeau de sa bien aimée… de sa cellule… Merci fiston!

e

Lors de notre promenade, nous acceptons de nous faire prendre en photo avec une famille indienne:

Chouette résultat et moment plutôt sympa entre nos deux cultures.

Le rickshaw nous a ensuite conduit chez des amis à lui pour notre dîner. Encore une fois: super bon repas indien!!!

Notre deuxième jour en Inde en vidéo ici ou sur la page Facebook du blog que je vous invite à suivre 😉

Taj Mahal

Réveillée à 4h45 pour être au Taj Mahal dès son ouverture, j’ai été très vite calmée par l’orage…

Je me suis même dit qu’il fallait peut-être remettre le mausolée à un autre jour et j’aurais eu tort.

Nous avons retrouvé notre chauffeur à 5h30, pris nos billets à 5h50 et sommes rentrées dans l’enceinte du Taj Mahal à 6h00.

Cette expérience était incroyable !

Même ressenti qu’aux chutes du Niagara, ou qu’aux temples d’Angkor!

J’ai mitraillé l’endroit et les images resteront gravées dans ma petite tête.

Red fort

Après un petit retour à l’hôtel pour prendre un petit-déjeuner copieux, nous sommes reparties avec notre chauffeur pour le Fort rouge d’Agra, beaucoup plus impressionnant que son cousin de Delhi.

Édifié au milieu du XVIe siècle, le Fort Rouge d’Agra est le palais des empereurs moghols. Ses puissants remparts de grès rouge défendaient la cité impériale. Le Fort Rouge connut son heure de gloire lors de la révolte des Cipayes en 1857. Cette énorme forteresse abrite une enfilade de palais de marbre, de mosquées et de jardins. Le Fort Rouge offre une superbe vue sur le Taj Mahal, sur l’autre rive de la Yamuna. (source : Routard)

Le Fort Rouge est également chargé d’histoire : quatre générations d’empereurs y ont régné et ont, dès 1565, apporté leur touche personnelle.

Le fort d’Agra recouvre une surface de 38 hectares, c’est le plus grand fort de l’Inde. Il a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1983. Les murs d’enceinte, en grès rouge, sont hauts de 21 mètres et longs de 2,5 km.

Cette fois, je me suis laissée prendre en photo (sauf par les hommes qui voulaient me forcer à poser avec eux) et j’ai pu jouer un peu les stars.

Après ces deux dernières visites sur Agra, il nous fallait déjà repartir pour Delhi.

De Delhi, nous prenons l’avion pour Leh, dans la région du Ladakh, pour l’Inde himalayenne.

Tourisme dans Shanghai: Bund, West Bund, Shanghai Tower, WetBar, etc.

Chine, Shanghai

Mes parents étaient venus me voir à Toronto. Ils sont venus deux fois me voir au Vietnam. C’était donc « normal » qu’ils viennent me voir en Chine.

Ce qu’il y a de bien quand tes parents viennent te rendre visite, c’est que tu veux les amener dans des endroits typiques dont des endroits que tu n’as pas forcément déjà visité. Du coup, j’ai pu faire la touriste avec eux.

Lors de leur première semaine sur Shanghai (avant leur escapade sur Pekin 北京 et sur Xian 西安), je les ai donc amenés dans les endroits touristiques que je connais bien (Bund) et les autres qu’il me tardait de visiter.

Sur le Bund

Après avoir laissé mes parents se promener à leur guise toute la matinée du jeudi (où ils ont pu explorer la Vieille Ville et le Jardin Yu), je leur avais donné rendez-vous à West Nanjing Road pour que nous allions nous promener sur le Bund, la balade construite par les Anglais à l’époque des concessions.

La vue sur la skyline me laisse toujours rêveuse. Mon père qui était venu en Chine en 1979 n’avait à l’époque pas une vue sur ces tours immenses qui composent la skyline de Pudong.

Nous avons marché ainsi jusqu’à prendre une navette fluviale pour nous rendre du côté de ces tours immenses.

Le ticket pour ce bateau : 2RMB! (un peu moins de 30cts d’euros…).

Shanghai Tower

La tour Shanghai est un gratte-ciel du quartier financier de Pudong. L’immeuble, qui s’élève à une hauteur de 632 mètres, a 128 étages et développe une surface de 420 000 mètres carrés. En 2016, c’est la troisième plus haute structure construite par l’homme, derrière la Burj Khalifa de Dubai (828 mètres), et la Tokyo Sky Tree de Tokyo (634 mètres). C’est le deuxième plus haut gratte-ciel du monde, puisque la Tokyo Skytree est une tour de radiodiffusion. [source Wikipedia]

Tour Jing Mao à gauche et Tour de Shanghai à droite

Tour « Le Décapsuleur »

En haut: il y a 5 ans à la CN Tower de Toronto (l’article de leur visite au Canada ici)

La vue tout en haut de la Shanghai Tower est assez incroyable et même si le prix est un peu élevé (150 rmb pour aller tout en haut), c’est un must-do touristique pour dominer le quartier de Puxi, partie que je n’ai pas l’habitude de voir.

Ensuite a commencé une longue suite de pas de bol… ou un imbroglio de WTF!

Après avoir récupéré notre photo et avoir fait un tour dans la tour (eheh!), nous sommes donc sortis de la Tour de Shanghai « waow, c’était impressionnant », « j’ai soif », « on va où maintenant? », « etc. » pour aller à la tour Jing Mao.

Cette dernière qui abrite un hôtel qui abrite un bar (ça commence déjà bien… un peu « Dans Shanghai, il y a une tour Yihahihao  et dans cette tour, il y a un hôtel Yihahihao  et dans cet hôtel il y a un bar Yihahihao  etc. ») nous pousse donc à monter au 59ème étage pour aller nous désaltérer.

« Sorry but it is closed.
– Comment ça its closed? Il y a un Happy Hour from 5pm to 7pm, non?
– Ah oui, sorry, allez-y.
(on y va donc)
– Hello, it is 150rmb by personne si vous voulez boire un verre ou manger un coup.
– Oh bah, ça va aller. On a va aller somewhere else. »

On redescend donc cette tour (en prenant 3 ascenceurs différents… bien évidemment) et arrivés en bas, je commande un taxi… qui annule… j ‘en recommande un mais je l’annule parce que j’en trouve un dans la rue… qui annule… Bref, 40 minutes plus tard, nous sommes dans le taxi pour le WetBar.

« Avec le bol que l’on a, vous allez voir que le Wet Bar va être fermé… »

Wet Bar

Nous sortons du taxi et là, ça ne loupe pas.

« You’re a guest from the hotel?
– No no, on veut juste aller picoler.
– Ah mais sorry, soirée privée ce soir.
– WHAT?!
– Bah oui désolé…
– Mais on a fait toute la route EXPRÈS pour venir chez vous…
– …
– sigh
– Bon… alright, here are 3 vouchers for you on me pour aller boire un petit verre.
– ?
– Allez, my pleasure, lets go, come on! »

On suit donc ce mec super charmant qui nous amène au bar du 4ème étage où l’on se pose aux frais de la Princesse.

Voici la vue que nous aurions dû avoir (soit dit en passant):

Là, une serveuse nous propose d’aller au bar du 6ème étage pour ne pas avoir la musique techno en plein dans les oreilles (bah yes, remember, soirée privée).

Nous arrivons donc dans un endroit encore plus cosy, plutôt charmant et avec une vue directe sur les tours (pas de rooftop par contre).

Serveuse 1 : « Sorry, les vouchers là, ils marchent pas.
– Bah on nous a dit que si.
– Oui mais non.
– Bah je sais pas. On nous a dit que oui.
– Je vais me renseigner… »

Une autre serveuse arrive – Serveuse 2 : « What do you want to drink?
– Une bière, un coktail, un whisky.
– Haode. »

Serveuse 1 : « Oui, les vouchers ne marchent pas.
– Bah appelez la fille du 6ème étage qu’elle vous raconte ce que je vous ai raconté.
– Je vais me renseigner. »

La serveuse 2 commence à nous servir nos boissons.

La serveuse 1 revient à la charge au même moment:
« Ok, ça marche, qu’est-ce que je peux vous servir?
– On a déjà commandé.
– Ah ok…  »

Serveur 3 :
« Vous voulez commander quelque chose? Parce que les vouchers ne marchent pas…
– Ok, je descends voir la fille de l’étage d’en-dessous.
– Oh non.. C’est bon… ce ne sera pas nécessaire. Enjoy! »

Au bout de 20 minutes, j’ai commencé à enjoyer.

15 minutes plus tard, la serveuse 1 est venue m’apporter un autre cocktail… gratuit.

Bref, j’adore le service au Wet Bar et c’est pas pour faire du placement de produit (quoique s’ils peuvent continuer à m’offrir des verres gratos eheh) mais rendez-vous y! Le service, la VUE, les cocktails et les petits trucs à grignoter sont TOP!!

Captain Bar

Un autre café que je recommande: le Captain Bar! Ce dernier possède une petite terrasse (je vous conseille de réserver votre table si vous ne voulez pas vous retrouver à l’intérieur du resto à ne pas voir la Skyline).

Nous nous y sommes posés après avoir été voir l’expo ‘Everything and nothing » puis marcher 20 kilomètres du sud au nord du Bund (du Yuz Museum à l’entrée du Bund) et la pause nous a remis d’aplomb!

Quelle vue! (et super service!)

sur la partie sud du Bund

Expo au Yuz Museum « Marchons sous la pluie »

mur d’escalade sur le West Bund

bon… les caractères sont à l’envers mais le coeur y est!

Nanxiang

Je suis retournée dans cette petite ville d’eau réputée pour ces xiaolongbao (qu’est-ce que c’est bon!!)

C’est beaucoup plus calme que Shanghai et tout à fait authentique. J’adore cette espèce de poésie qui s’en dégage. On s’y promène un peu comme dans une de nos petites villes de caractère. Le musée des xiaolongbao, le temple et le jardin se font en flânant. (ligne 11 du métro)

Xintiandi

Xintiandi est un petit quartier de Shanghai, refait à neuf à partir des « Shikumen », ces anciennes maisons traditionnelles de Shanghai.

It is ABSOLUTELY charming!

Après avoir déambulé dans ces petites rues, vous arriverez sur une place à la « Bercy Village » avec bars, restaurants et petites boutiques assez chics.

La place de Xintiandi est remplie de business people, de hipsters, de touristes et d’expats venus profiter du soleil et du quartier branché.

Birthplace of Chinese Communist Party

Le 1er mai (nous ne sommes pas à une contradiction près), nous avons été visiter le premier site du PCC (Parti Communiste Chinois).


Boutique du musée où vous pourrez acheter le Petite livre rouge de Mao

Le 23 juillet 1921, le premier congrès national du parti communiste de Chine s’est tenu au 106 Wantze Road (76 Xingye Road aujourd’hui) avec 13 membres dont Mao Zedong.

Le musée est gratuit et vous permet d’en apprendre un peu plus sur l’histoire de la Chine et des figures du parti communiste chinois.

 

Musée des « Shikumen »

« Yesterday meets tomorrow at Xintiandi today »

Le musée des Skikumen est une reconstitution d’une maison typique des années 1920 à Shanghai. Il présente le style de vie des Shanghaiens de l’époque.

Ce voyage dans le temps vous coûtera 20rmb et vous rappellera surement les maisons et décorations de vos grands-parents.

entrée de la maison

bureau

salle de jeux

entrée

chambre d’enfant

chambre des parents

explication de la littérature Tingzuian

Comme à chaque fois, la semaine a passé trop vite et mes parents sont à présent « seuls » à voyager à Pékin et à Xian.
Je les retrouve après pour une autre semaine sur Shanghai.

Ia koi à Mallaca

Articles, Malacca, Malaysia

Bien contente d’être arrivée dans un petit coin tout mimi du Sud de la Malaisie : Mallaca. Pour la petite histoire, la ville a un passé et une histoire multiculturelles (non, j’ai pas fait de faute à « multiculturelles », je respecte juste l’orthographe que j’ai envie):

« Fréquentée par des marchands et explorateurs chinois des le XVè s, errigée en sultanat par des princes indonésiens, Malacca à vu débarquer Indiens et Arabes, avant d’être successivement conquise par les Portugais, les Hollandais, les Anglais et les Japonais. »

Le Routard

C’est une jolie petite ville qui m’a rappelé le sud de la France et l’Indonésie.

Le centre ville vaut le détour et j’ai trouvé qu’il y avait plus de choses à voir que dans la capitale. L’architecture des batiments est absolument charmantes et les couleurs au détour des ruelles vous donnent envie de vous aventurer plus.

Sur les conseils du Routard, je suis partie jusqu’à la Villa Sentosa, maison représentative des maisons d’autrefois, pleine de couleurs et sur pilotis.

Bien sûr, c’était fermé. Mais je ne regrette pas mes coups de soleil et mes gouttes de sueurs perdues en chemin! J ai suivi la rivière jusqu’au nord et j’ai adoré longer les maisons et bars colorés autour de moi.

Des vedettes passaient de temps en temps sur l’eau à côté de moi, remplies de touristes qui me dévisageaient. C’est toujours fascinant de regarder ceux qui marchent sous le soleil tapant alors qu’ils auraient pu prendre le bateau.

Et voici la fameuse villa dont je n’ai pas pu voir l’intérieur :

Jolies découvertes également sur le chemin du retour avec d’autres bâtiments emplis de charmes.

Sans oublier les Coconut Shakes à tomber!!

Le selfie de moine qu’il ne fallait pas louper!!

Laos, Luang Prabang

Quel bonheur de prendre le petit déjeuner avec cette vue sur le Mékong. Les bateaux et autres pirogues vont bon train. Ici et là, on peut apercevoir quelques pêcheurs debout ou accroupis. Le courant semble fort mais les locaux semblent n’y prêté aucune attention.

Bien réveillés à l’aide du café matinal, nous partons à l’embarcadère et montons à bord du traversier qui nous emmènera de l’autre côté de la berge (0,50€).

Nous partons voir le village des potiers (recommandé dans le guide du Routard à nouveau) : 2,5 km à l’aller, 2,5 km au retour.

Ok, c’était sympa et une randonnée plutôt correcte vers le village de Ban Chan mais franchement… tout ça pour ça…

Le village était assez vide et sans vraiment de charme (ni sur le chemin d’ailleurs)

Le Routard, je te retiens sur ce mauvais conseil!

Mais bon, nous avons fait notre sport de la matinée, et sous le soleil en plus (merci bronzage :))!

Après ces quelques kilomètres avalés, nous sommes partis visiter le monastère et le temple de Xieng Mien (1€ l’entrée) :

puis le temple de Wat Chomphet :

Pour arriver au sommet de la colline qui comprend Wat Chomphet, nous avons monté pas mal de marches et dépensé pas mal de calories. MAIS QUELLE VUE sur Luang Prabang et le Mékong!!

Pour finir cette matinée sportive, nous avons enchaîné sur le temple de Long Khoun (mouais) et la petite grotte adjacente (PLUS QUE MOUAIS!! mais cool pour une première expérience spéléo).

Ensuite, il nous fallait un déjeuner laotien 😀

Nous avons donc accepté l’offre d’un local qui se proposait de nous ramener au centre-ville (1€ le trajet).

Le retour s’est fait en jonque et la traversée du Mékong nous a – à nouveau – fait voyager à travers la littérature coloniale (Big up Marguerite!).

La fin de la journée a été superbe grâce à l’ascension du Mont Phousi : quelle vue sur l’autre côté de Luang Prabang et que de Bouddhas à admirer sur le chemin vers le sommet!!

Le selfie d’un monk (aura-t-il partagé sa photo sur Insta?!) et le coucher de soleil resteront liés à la magie de Luang Prabang pour toujours : 

I think I am in love with Laos <3

Si vous n’avez pas encore liké la page, c’est par ici => https://www.facebook.com/travelblogcameliaexsangue/

Damned! Je me remets à écrire

Articles, Hanoi, Ma vie d'expat au Viet Nam

Expérience 1 : les rencontres fortuites

C’est bon, j’ai retrouvé la motivation d’écrire. C’est assez dur de rester constant dans un planning de rédaction et de trouver la volonté…

Temples d’Angkor : plusieurs jours pour tout découvrir

Articles, Cambodge, Siem Reap

Voilà la suite – et le dernier article – pour conclure notre visite des temples d’Angkor lorsque nous étions à Siem Reap.

Autant dire que j’ai eu du mal