Bale ou Lucerne – Lucerne et ce qu’il faut en voir

Lucerne - Riggi, Suisse

De retour en Suisse après un séjour par Paris, Nantes et la Bretagne, je me retrouve chez Alex, à Zurich pour quelques jours avant de prendre mon avion pour Shanghai.

Dimanche soir, sachant que mes deux colocataires du moment, Alex et sa pote Coco, ne seront pas forcément disponibles pour se promener, je me retrouve à devoir faire un choix entre rester à Zurich (pour y voir son incroyable zoo), ou prendre le train pour Lucerne et Bâle.

D’un côté, nous avons la magnifique ville de Zurich que je commence à bien connaître et pour laquelle Alex recommande fortement son zoo qui laisse les animaux en semi-liberté.

De l’autre, nous avons deux villes qui ressemblent assez à ce que j’ai vu de la Suisse: deux villes avec une architecture ancienne remarquable et un lac ou une rivière.

C’est là qu’Alex me parle du mont Rigi, que je peux aller voir en passant par Lucerne.

Lundi matin, toujours en train de m’interroger (peut-être qu’il vaut mieux rester à Zurich pour chiller une dernière fois avant le retour au bercail chinois), je confirme finalement mon choix et réserve mon billet de train pour Lucerne. 

L’appel de la montagne, de l’air pur et du train à crémaillère pour rejoindre le mont Rigi auront eu ma préférence.

Je pars donc pour la Hauptbanhof de Zürich pour y trouver mon train à 10h04. Le billet m’aura coûté 15 francs et mes deux cafés (un froid et un chaud) 8,40 francs.

Alex ou comment je me suis retrouvée en Suisse

Lorsque j’ai dû prendre mes billets d’avion pour les grandes vacances, je ne savais pas trop où je voulais aller mais je voulais visiter un autre pays que la France. En comparant les prix des billets, en étudiant les différentes possibilités et en me posant un peu, je me suis tournée vers Alex pour lui demander ce qu’elle faisait en juillet/août. 

Une fois sa présence en Suisse confirmée, j’ai donc réservé mon vol pour un Shanghai – Zurich.

Alex est une amie d’université que je connais donc depuis – déjà ?! – près de 15 ans comme nous faisions nos études à Rennes en LEA en 2005-2006.

Je l’ai ensuite retrouvée à Chicago et en Bretagne. Cela faisait deux ans que je ne l’avais pas vue.

Dans le train pour Lucerne

Le train est confortable, il y a de la place pour es jambes et de grandes fenêtres pour admirer le paysage lorsqu’il y en a. Il faut avouer qu’il y a beaucoup de tunnels lors de ce trajet. Tunnels qui me permettent de prendre le temps d’écrire. Toujours positiver.

Hors des tunnels, je suis entourée de forêts verdoyantes, de rivières et de champs.

Les maisons que longe le train sont grandes, belles et on devine un intérieur confortable avec des grandes pièces agréables à vivre.

Certaines me rappellent les fermes allemandes dans lesquelles nous passions nos vacances d’été lorsque j’étais petite.

Arrivée à Lucerne

Le port pour se rendre à Vitznau et au Mont Rigi se situe juste à côté de la gare.

Je règle mes 45 francs pour un ticket aller retour et me voici en mer (en lac en fait) pour Vitznau.

Sur les rives orientales du lac des Quatre-Cantons, la commune de Vitznau fait partie de cette portion de territoire lucernoise enclavée dans le canton de Schwyz ; seules les eaux du lac la relient au reste du canton de Lucerne. Sur la route du Sud, Vitznau est la dernière commune lucernoise que l’on croise avant de pénétrer en terres schwyzoises.
Riche commune, les palaces de la fin du 19è confortablement installés sur les rives du lac témoignent de cette grande époque où Vitznau abritait la gare de départ du tout premier chemin de fer à crémaillère d’Europe.
Les plus riches passagers réservaient sans doute une suite dans ce grand palace que vous croiserez forcément en traversant le village. Le « Park Hotel Vitznau » et ses cinq étoiles, idéalement situé sur un promontoire verdoyant, dominent le lac des Quatre-Cantons face aux géantes montagnes d’Unterwald. Aujourd’hui encore, c’est l’un des plus prestigieux établissements hôteliers de Suisse centrale, digne héritier d’une tradition d’excellence remontant aux origines du tourisme en Suisse.

https://www.coucoulasuisse.com/vitznau.html

La traversée est incroyable, vraiment magnifique. Le lac est entourée de montagnes et je me retrouve dans les images de la Suisse que l’on voit sur les cartes postales ou dans les documentaires. Il ne me manque que les vaches Milka pour parfaire le cliché.

Le petit train!

Une heure environ a passé depuis que je suis montée à bord et me voici arrivée à Vitznau.

La gare du train pour le Mont Rigi se trouve à 20 mètres du port et le petit train nous attend déjà. Je prends mes billets : un aller pour le Mont Rigi et un retour pour alterner marche et train.

Je suis la seule à porter des chaussures compensées… Le contraire m’eut étonné.

Les touristes sont équipés de leurs plus belles chaussures de rando, leurs plus sacs à dos et leurs plus beaux shorts.

Je porte une robe et des talons… Honnêtement, plus rien ne m’étonne de moi…

La promenade en petit train est superbe! Je ne regrette pas mon choix pour Lucerne et le mont Rigi. La vue est à couper le souffle. Plus ça grimpe et plus on a une vue d’ensemble sur les lacs et les montagnes.

Quelques minutes plus tard, nous arrivons au terminus du petit train. Il faudra encore quelques pas pour atteindre le sommet et de la haut : quel paysage !! Je reste impressionnée par la grandeur des montagnes et leur beauté. Immense coup de coeur. Bien que j’habite en Asie ; c’est ce paysage de montagnes et de lacs qui m’aura le plus dépaysée. Quelle claque!

J’admire un peu le paysage puis je redescends tranquillement. Et franchement ça vaaa. Les talons prennent un peu cher mais les mollets sont contents de se muscler plus je descends. Là encore, c’est magnifique.

Une heure plus tard, j’arrive à mon arrêt : Weggis-Rigi Kaltbad. Véritable station touristique, il y a même un spa avec une vue imprenable sur les montagnes.

15 mins plus tard, je reprends le petit train qui me ramène au port puis à Lucerne. 

La ville de Lucerne

Je ne voulais pas trop tarder sur la montagne pour avoir le temps de découvrir la ville de Lucerne. Et encore une fois : quelle jolie découverte!! Je ne suis pas seule à admirer la – petite – ville. Je croise pas mal de touristes aussi emballés que moi par l’architecture, les petites rues, les échoppes et les ponts en bois.

C’est juste magnifique !!

On ne peut ignorer la ressemblance avec d’autres bourgades allemandes que j’aime tant.

Vers 17h, je reprends la direction de la gare pour rentrer à Zurich.

J’ai quand même envie de profiter d’Alex pour ma dernière soirée à Zurich et en Suisse.

Le lendemain, ce sera le retour pour Shanghai.

À SAVOIR

1. Bon ça coûte cher de se rendre à Rigi…

2. … mais quest-ce que ça en vaut la peine !!!

3. Comptez une demi-journée à une journée entre les transports et le temps de rando que vous voudrez consacrer.

RESSENTI

C’était MAGNIFIQUE !!! Jai été éblouie par la beauté de ces montagnes.

Se balancer en haut des chutes de Kuang Si, Laos

Laos, Luang Prabang

Dernier jour sur Luang Prabang : le tuk-tuk est réservé, directement à l’hôtel, la veille pour le lendemain (25€ l’aller-retour), pour aller faire trempette aux chutes de Kuang Si Falls.

Trempette… je ne croyais pas si bien dire…
IMG_3625À peine partis de notre hôtel, nous voici sous la flotte avec le tuk-tuk.

Je dis « flotte » pour rester polie parce que c’était une véritable déferlente!!!

J’ai même suggéré de faire demi-tour mais face au positivisme du groupe qui voyage avec moi (Papa Maman, ce sont bien eux), nous avons continué notre route.

Et nous avons bien fait car la pluie battante s’est arrêtée et a laissé place à un super beau temps!

Une fois les portes passées, et avant d’atteindre les chutes, nous découvrons le centre de sauvetage et de récupération des ours.

Après avoir passé un peu de temps à regarder les ours, nous avons continué le chemin qui nous a guidés directement aux chutes.

Le site est très propre, très bien entretrenu et vaut TOTALEMENT la visite.

Le visiteur peut même s’y baigner! J’ai un peu hésité au début lorsque j’ai glissé un premier orteil dans l’eau glacée mais après quelques secondes, aucun problème!

Par contre, les « petits » poissons qui nagent avec là, je pense que j’aurais préféré leur absence!!!

Après avoir fini de barbotter, j’ai repris la route pour la dernière cascade. Là, baignade interdite. On comprend pourquoi en même temps. Sur la droite de la cascade, nous avons vu un petit chemin monté. Qu’est-ce que c’était? Où menait-il? Pourquoi personne n’en redescendait?

Face à tant de questions, nous avons décidé de nous y aventurer avec ma mère.

Oui, nous avons toujours été fan d’Hercule Poirot et d’Inspecteur Barnaby.

Mais on ne s’attendait pas à cette grimpée!!

Mais encore une fois, le jeu en valait la chandelle grâce à la vue panoramique, la vue sur la cascade,

et la balançoire!!! J’ai vraiment passé un super moment.

Même la descente, plus facile et accessible que la route empruntée à l’aller, a semblé être un jeu.IMG_3798

Un conseil pour les chutes : partez en tuk-tuk le matin vers 8h30 plutôt qu’en bus ou « private car » qui partent à 11h30 et 13h30 de Luang Prabang. Ces derniers sont peut-être moins chers mais vous serez beaucoup moins au calme.

Le soir, pour notre dernière soirée sur l’ancienne capitale du Laos, nous avons été nous détendre sur les bords du Mékong : direction L’Utopia, un bar recommandé par deux Canadiens rencontrés pendant notre excursion du premier jour! IMG_3812 La soirée a été franchement agréable. TripAdvisor nous avertissait que les prix étaient plus chers que la normale mais nous nous en sommes bien sortis (4 bières – 3 plats – 2 plats à partager pour 25€ environ).

La surprise de la soirée : nous avons retrouvé les Québécois qui nous avaient conseillé l’Utopia et nous avons passé un moment super avec eux pour finir notre dernier jour!!

Si vous en voulez plus => https://www.facebook.com/travelblogcameliaexsangue/ et https://www.instagram.com/camelia_exsangue/

Sapa : randonnées et zen-attitude dans les montagnes du Vietnam

Articles, Ma vie d'expat, Ma vie d'expat au Viet Nam, sapa, Vietnam

JOUR 1 – Marché de Bac Ha

20151025_110932
Si vous vous rendez à Sapa, il est un marché à ne pas louper : celui du dimanche matin à Bac Ha.

www.cameliaexsangue.comLe marché invite le touriste à se promener, à observer, à s’évader dans une abondance de costumes traditionnels tous plus colorés les uns que les autres.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


20151025_111647Conseil : si vous partez visiter ce marché, allez-y tôt! Tous recommandent d’éviter l’afflux des touristes vers 10/11h.20151025_111108Une matinée suffit pour aller voir le marché et pour y flâner. Si vous voulez repartir avec des bouts de tissus, il faut par contre avoir l’esprit commercial.

Nous sommes ensuite partis dans un petit village pour voir comment vivaient les H’mongs. Une blague plutôt qu’autre chose. Le guide nous a amenés littéralement chez les habitants et j’avais l’impression de visiter un zoo humain.

Nous sommes donc restés dehors avec les animaux.

20151025_134120 20151025_135556 20151025_135925

JOUR 2 – Randonnée Sapa > Lao Chai > Ta Van > Giang Ta Chai > Sapa

La journée suivante a été magnifique.

20151026_093850

Nous sommes partis de l’hôtel à 9h00 pour une randonnée d’une journée accompagnés de quelques H’mongs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La guide vietnamienne, âgée de 18 ans, avec un anglais parfait et un français sans accent, nous a laissé nous arrêter pour prendre des photos quand nous voulions et nous a permis d’avoir un rythme de marche plutôt tranquille.

(cilquez sur les photos pour les agrandir)

Les habitants (niveau de difficulté modéré) se confondent au paysage : beaux et sereins.

Il y a de la grimpette mais le jeu en vaut la chandelle.

JOUR 3 – Balade à moto

Pour notre dernière journée, nous avons loué des motos pour nous rendre au village de Cat Cat et au « Silver Waterfall ».20151027_104901

À l’arrivée à Cat Cat, une fois le parcours dans le village commencé, on retrouve des paysages incroyables.

En espérant que les photos vous ont donné envie de vous rendre dans les montagnes vietnamiennes!

Si vous vous renseignez sur Sapa et ses environs, beaucoup écrivent que le lieu est à présent trop touristique. Pour ma part, tout s’est très bien passé! Ok, certains H’mongs vous suivront pour récupérer quelques billets ; ok, certains pensent que vous êtes les rois du pétrole et ok, c’est souvent plus qu’énervant.

Mais on s’habitue à tout. La parade pour nous a été simple : dès un bonjour, nous répondions « non merci ».

Après le village de Cat Cat, nous sommes partis voir les cascades d’argent. Un conseil : évitez. Surtout après le village de Cat Cat. Si vous commencez par la cascade, pourquoi pas…

20151027_135420C’est vrai que c’est chouette si vous n’en avez jamais vues dans votre vie…

Par contre, nous nous sommes posés dans un café avec hamacs sur le retour : POUAH!! Vue incroyable!20151027_14202320151027_142752Si vous avez des questions sur Sapa, les alentours ou même la vie sur Hanoi : n’hésitez pas à le mettre dans les commentaires!
20151027_142728Infos utiles
– Hanoi -> Sapa = 15 USD en bus de nuit ; infos pour le train ici
– Hôtel recommandé = Sapa Stunning View Hotel et son PDJ avec vue sur les montagnes
– Temps du séjour sur Sapa = 3 jours minimum
– Attendez-vous à un coin très touristique axer sur le business et l’arnaque pour ne pas être déçus (Avis TripAdvisor : ici)
– Attention à la période à laquelle vous vous rendez20151027_154833

Croisière sur le Mékong, Ho Chi Minh City

Articles, Ho Chi Minh, Vietnam

Tout semble possible au Vietnam. Ainsi, pas besoin de planifier votre séjour en avance, tout se fait sur place.

Une fois arrivé, il vous suffira de vous rendre dans une agence de voyage ou

Esperance, Lucky Bay et Wave Rock : dans le sud de la Western Australia

Esperance, Lucky Bay, PVT Australie 2014, Sud de la Western Australia

Après avoir exploré Perth et ses environs, il était temps pour nous de commencer notre road trip dans le sud de la Western Australia : direction Albany!

road trip wa

42 Reasons To Never Visit France

France

The landscapes are ugly and the food sucks.