Le jour où j’ai dormi en prison

Articles, Canada, Ottawa

Après avoir passé quelques jours à Montréal à « apprécier » l’hiver canadien qui n’en finit plus, j’ai repris les transports et les que trop bien connus cars Greyhound pour aller découvrir Ottawa.

 

Dans les rues de Montréal

Deux nuits à faire du couchsurfing dans la capitale du Canada avant de retrouver Amélie – comparse de voyages rencontrée à Toronto – et de découvrir la ville avec elle.

 

À Toronto, on avait entendu trop souvent qu’Ottawa était une chouette ville, qui ne méritait pas vraiment que l’on s’y arrête longtemps. Comme on ne voit que ce que l’on croit, on s’est retrouvée le samedi pour aller découvrir la ville. Un programme assez chargé en 2 jours et après 3 mois sans s’être vue:

– visite de la ville et du marché Byward
– visite du Parlement
– visite du musée des civilisations, renommé musée canadien de l’histoire (localisé de l’autre côté du pont, et du coup à Gatineau, et du coup au Québec)
– visite de notre auberge de jeunesse, une ancienne prison réaménagée (rien que ça!)
– détente, parce qu’on est quand même en weekend, mine de rien

La St-Valentin au ranch

Articles, Canada, Hudson Bay: ma vie au ranch, Ouest Canadien, Saskatchewan

Depuis que je suis arrivée au ranch, j’ai troqué mes vêtements de ville contre mes vêtements « tout terrain »: jogging, tenue de motoneige, bottes en caoutchouc, etc. Tu repasseras pour le style « Jeune et Jolie ».

Malgré cela, Audrey, la propriétaire du ranch, essaie toujours de me caser avec un « vrai », un « authentique » Canadien… Par « authentique », elle met en opposition avec un Torontois. Depuis que j’ai quitté la capitale économique, il n’est pas rare que je constate que l’image des Torontois ne soit pas super positive dans le reste du Canada… Un peu l’image que chaque pays a en général de sa capitale (Paris VS France, New York VS États-Unis) où l’on pense que grande ville signifie arrogance, mégalomanie et nombrilisme. Encore une fois, la proportion de cons est la même partout selon moi.

Même si depuis mon arrivée au ranch, je n’ai fait la connaissance que de personnes extrêmement gentilles, toujours prêtes à dépanner et à faire plaisir, on sent que la population de la ville n’est pas toute jeune, et Audrey, qui a du mal à me présenter le gendre idéal, excelle dans la présentation de « rednecks », des mecs ressemblant à ça: RedneckTrike redneck_horse red_neck_carredneck

Et même si je fais mon possible pour ressembler à une petite Redneck, allant jusqu’à idolâtrer « Duck Dynasty« , il n’en reste pas moins que « L’Amour est dans le pré », ça rend vraiment mieux à la télé.

Bon, j’exagère un peu. Elle essaie aussi me « marier » avec les jeunes de 16 ans ou avec les clients que l’on reçoit ou avec les commerçants du village…

Ça va du: « Havvvvvvvvvvvvvvvvvve you met Pauline? » au plus obvious « Havvvvvvvvvvvvvvvvvve you met our single Frenchie? ». Avec la St-Valentin et toute cette décoration encombrant le ranch, on est dans le thème en même temps…

Dans la « Big Cabin »
(8 lits Queens quand même):

Meadow House (1) Meadow House (8)P1040985P1040980 P1040981 P1040982 P1040989

Dans la « Shower house »:

20140214_154542[1]20140214_154534[1]20140214_154549[1]20140214_154555[1] 20140214_154657[1]Oui, même la machine à laver en a pris pour son grade

Dans la maison

On a même fait des paquets de bienvenue pour les clients arrivant le 14 février:

20140213_030507

Et dans les magasins. c’est comment?

C’est encore pire qu’au ranch! Ca fait plus d’un mois que tous les supermarchés du Canada sont recouverts de roses, de rouge et de messages « guimauve »:20140212_110617[1] 20140212_110746[1] 20140212_110819[1]Malgré un complot national, je résiste tant bien que mal et je reste à l’abris d’une histoire d’amour avec un bûcheron.

OK, OK, j’exagère beaucoup, mais quoi qu’il en soit et avec un peu de retard, je vous souhaite à tous, en couple/pas en couple, en France/pas en France, amoureux/pas amoureux, etc. etc. etc.

UNE EXCELLENTE ST-VALENTIN!

Et vivement la St-Patrick pour que l’on se mette au vert!

 

Aller à un match de football américain a Buffalo: check

Articles, Buffalo

Le weekend dernier: petit tour par Buffalo. Accompagnée d’une Canadienne, et de douze Irlandais, je me suis retrouvée pour un weekend dans une ville fantôme.

Décor d’après-crise économique, la ville m’a rappelé les documentaires qui racontent le marasme à Detroit.

Buffalo

En direct de Toronto Pearson International Airport

Articles, Canada, Chicago, Montréal, Toronto

Ce matin, réveillée en plein stress de « Mais attends, j’ai pas validé mon document ESTA qui me permet de rentrer sur le sol américain!!!!! », je me lève en hâte, allume mon pc, fais mon sac, tape le code de mon pc, range ma serviette que je vais quand même pas laisser dans l’auberge, et tape sur google « je n’ai pas reçu la validation de mon document ESTA, que faire ».

Après quelques recherches, tout est normal, ma demande a bien été acceptée même si personne ne m’a prévenue. Après cette montée de stress intense, je mets mon sac sur le dos et direction la station MEGABUS.

mtlmetro