Le jour où j’ai dormi en prison

Commentaire 1 Par défaut

Après avoir passé quelques jours à Montréal à « apprécier » l’hiver canadien qui n’en finit plus, j’ai repris les transports et les que trop bien connus cars Greyhound pour aller découvrir Ottawa.

Dans les rues de Montréal

Deux nuits à faire du couchsurfing dans la capitale du Canada avant de retrouver Amélie – comparse de voyages rencontrée à Toronto – et de découvrir la ville avec elle.

À Toronto, on avait entendu trop souvent qu’Ottawa était une chouette ville, qui ne méritait pas vraiment que l’on s’y arrête longtemps. Comme on ne voit que ce que l’on croit, on s’est retrouvée le samedi pour aller découvrir la ville. Un programme assez chargé en 2 jours et après 3 mois sans s’être vue:

– visite de la ville et du marché Byward
– visite du Parlement
– visite du musée des civilisations, renommé musée canadien de l’histoire (localisé de l’autre côté du pont, et du coup à Gatineau, et du coup au Québec)
– visite de notre auberge de jeunesse, une ancienne prison réaménagée (rien que ça!)
– détente, parce qu’on est quand même en weekend, mine de rien

Ce qui m’aura le plus à charmer à Ottawa est ce mélange entre plusieurs cultures, et plusieurs langues.

Même si située en Ontario, la capitale est pratiquement bilingue (panneaux traduits dans les deux langues, employés des institutions et musées bilingues, etc.) et on ne retrouve pas ce côté anti-anglais des Québécois (senti pas mal de fois en Gaspésie et à Québec), ni ce côté anti-Québécois du reste du Canada (les Anglophones ne comprennent pas la volonté d’indépendance de certains Québécois, et n’apprécient pas que ces derniers ne leur répondent pas lorsqu’ils leur parlent en anglais. Ce que je peux comprendre. Pour info, ça m’est également arrivé en Ontario qu’un Québécois ne me réponde pas car je lui parlais en anglais. C’était à l’aéroport avant l’embarquement et non, ça ne se voyait pas sur sa face que c’était un francophone!).

Ici, tout le monde a l’air de vivre en harmonie, prouvant qu’une ville, et encore mieux, une capitale peut être bilingue et que si tout le monde fait des efforts, et j’entends par cela, parler les deux langues, alors la vie n’en sera que meilleure. (Pour répondre à votre question: oui, je crois sincèrement en une société où tout le monde se respecterait. Utopique, moi? Oui! Et j’en suis fière.)

Non, tout le monde n’est pas 100% bilingue – et j’avais malgré tout tendance à commander mon café en anglais -, mais on y est presque. Même si, pour le moment, les Anglophones font en globalité moins d’efforts que les Francophones, estimant que l’anglais est LA langue que le monde doit parler.

Enfin… Le sujet est long et compliqué un article ne suffirait pas pour comprendre tous les enjeux et défis du Canadien d’aujourd’hui, mais mon point est qu’anglophones et francophones peuvent vivre ensemble et qu’une ville bilingue est possible, et qu’en extrapolant beaucoup: un pays bilingue est possible.

Marché Byward

Suivant les conseils de mon couchsurfer, nous nous sommes promenés dans la ville et sommes allés visiter le marché Byward, qui rassemble culture autochtone, française et anglaise. Un coin tout à fait charmant d’Ottawa rappelant St-Lawrence Market à Toronto.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Visite du Parlement

Bon, l’histoire du Canada est assez complexe, et pour preuve, ce parlement est le 41ème dans l’histoire du Canada… Construit entre 1859 et 1876, il a pour objectif de regrouper la Monarchie (titulaire du gouvernement et du pouvoir exécutif), le Sénat (pouvoir des provinces et des territoires) et la Chambre des Communes (pouvoir du peuple).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La tour de la Paix est de loin le lieu le plus émouvant du Parlement. Elle contient deux livres où s’ont inscrit tous les noms des soldats canadiens morts au combat. Tous les jours, une à deux pages sont tournées afin de pouvoir lire chaque nom de ces soldats durant une année complète. Par ailleurs, la Tour a été construite avec des matériaux offerts par les Alliés du Canada: pierres au sol britanniques, marbre français, etc.

Musée de l’histoire canadienne

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’avais déjà écrit sur les autochtones canadiens (ici), sujet qui me passionne le plus dans l’histoire du Canada. Lors de notre passage au musée (grand musée, peu de temps), j’ai vraiment apprécié l’hommage rendu aux peuples du Canada, véritable pays de l’immigration et du brassage des cultures; et la reconstitution des premiers villages canadiens.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

HI Jail Ottawa

Le « truc » le plus hors du commun et insolite à Ottawa est cette ancienne prison transformée en auberge de jeunesse.

Dormir dans une ancienne cellule est l’IMMANQUABLE quand on visite Ottawa (j’aurais bien dit faire du patin sur le canal Rideau, mais j’ai pas testé, il faisait « trop chaud » pour pouvoir faire du patin sur la plus grande patinoire naturelle mondiale). Alors bon, c’est quand même assez creepy et un peu dérangeant (surtout la visite et le fait de voir la corde où certains détenus étaient pendus) mais c’est une expérience à vivre.

Le pire du creepy reste la visite du dernier étage de l’auberge qui nous a appris quelques détails assez glauques: les motifs des arrestations, l’âge du plus jeune prisonnier et l’âge du plus vieux, les conditions lamentables des détenus dans cette prison, le dernier pendu, etc. De toute manière, il suffit de voir la taille des cellules pour se rendre compte.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cliquez sur une photo pour l’agrandir

Comme la prison est l’école du crime, je suis devenue une petite crapule sans morale et j’ai volé la vidéo créée par l’auberge pour vous donner encore plus l’envie d’aller bouger jusqu’à Ottawa:

Bon. Je tiens à rassurer tout le monde: on n’a pas été retenue, et on a pu rentrer saine et sauve à Toronto!

Plus de photos d’Ottawa:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Plus d’infos sur Ottawa:

– Parlement: ici

– Musée de l’histoire canadienne: ici

– Hostel International Jail Ottawa: ici

Publicités

Une réflexion sur “Le jour où j’ai dormi en prison

Une remarque? Une question? Un encouragement? Poster un commentaire ici:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s