Où comment Toronto est devenue cool

Commentaires 2 Par défaut

Ce qu’il y a de bien avec la galère de rechercher un logement, c’est que l’on visite des appartements ou des maisons avec des ambiances différentes et que l’on peut accéder à des univers très variés en très peu de temps. L’autre truc positif, c’est la visite des quartiers. Mes premières impressions de Toronto étaient mitigées, je n’avais vu que le côté business. C’est tellement plus!

Kensington Market

Le quartier de Kensington Market est celui qui m’a le plus touchée.

Il est coloré et vivant, c’est un fait. Et il possède ce « je-ne-sais-quoi » des quartiers qui me plaisent : ceux où je me sens libre et capable de tout. Et voilà en quelques explications comment Toronto est devenue la ville cool : tout simplement en me promenant dans ce quartier si riche, situé à deux pas de Chinatown.

Kensington Market

Au fait, pour moi, à l’heure où j’écris, il n’y a plus de galère de logement, j’ai trouvé mon appart, celui dans lequel je vais rester pendant minimum 4 mois. Et il est situé à Kensington Market! Pour ceux qui veulent m’envoyer une lettre, du paté Hénaff, du saucisson, du Chardonnay ou du fromage, n’hésitez plus!

Et c’est parti : bienvenue à moi dans l’American way of life! Autant Montréal était française, autant Toronto est américaine. Déjà par sa construction, entre ses rues parallèles et perpendiculaires, et ses blocs.

Soit dit en passant, je prouve encore une fois mon sens de l’orientation parce qu’ici, on ne parle qu’en : « tu prends au nord. Trois rues plus loin, tu prends à l’ouest, et c’est à deux blocs à droite. »

Le pire, c’est que ça vient super vite. J’ai déjà en tête les artères principales et les rues que je préfère : Queen, King et College. Enfin, les rues que je préfère, c’est exagéré étant donné que je n’ai du en exploré que les 1/10ème de la ville pour le moment!

IMGP0933Tempête de neige sur Church Street

Hello Starbucks

Autre American way of life : mes habitudes actuelles. En ce moment, ça consiste à me poser dans un Starbucks, mon ordinateur entre les mains, à regarder les gens sous la neige et me dire :

« Oh la vache! Mais je suis à Toronto. »

Et là, sourire en coin, je chante sur la musique qui passe dans le Starbucks. Par magie, celle du moment est engageante alors je souris encore plus, en pensant à tout ce que je vais faire ici. Merci Aretha. Du coup, je peux sourire, chanter et regarder les gens dans la rue! Super combo!!

Ps : Pour terminer cet article et pour rassurer certaines personnes très maternelles : Toronto n’est absolument pas une ville dangereuse, Sauf … quand je traverse n’importe où.

Par exemple : tout à l’heure, un taxi a failli m’écraser. Oui, ici, il ne faut absolument pas traverser quand « la main » est orange. J’ai survécu grâce à mes réflexes … je pense … ça doit être ça …

Bref, pour paraphraser un philosophe célèbre : « La Pô est un loup pour la Pô. »

Publicités

2 réflexions sur “Où comment Toronto est devenue cool

Une remarque? Une question? Un encouragement? Poster un commentaire ici:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s