J’ai deux amours: mon pays et Toronto

Articles, Canada, Hudson Bay: ma vie au ranch, Saskatchewan, Toronto

Ma vie à Hudson Bay me plaît, mais vivre loin du bouillonnement de la ville n’est pas une expérience qui est faite pour durer plus de quelques mois. Il faut dire qu’être observée comme une attraction (bête de foire?) et questionnée, quasi tous les jours, sur le pourquoi du comment une Française voyageant seule a réussi à atterrir ici, devient assez redondant, voire un peu pénible.

Dans près d’un mois, je suis en France: retour aux sources que j’attends avec joie. Ça va faire du bien de retrouver la famille et les amis.

Même si ça fait bizarre de se dire que l’aventure canadienne touche à sa fin, avoir quitté Toronto était vraiment le plus dur à faire.

Même si je n’y vis plus, Toronto reste encore un peu ma maison. C’est là que j’ai vécu une expérience extraordinaire et c’est là que j’ai laissé mes affaires afin de voyager « léger ».

Lorsque je pense à ma vie en Ontario, je me sens chanceuse d’avoir vécu près d’un an dans cette ville bouillonnante, passionnée et passionnante. Même si je m’en détache petit à petit, je continue à la suivre de loin.

Toronto, c’est ça :

FRANADA 1.1 –

PVT 2013 – TORONTO – CANADA ROSTAING LAURENT

CANON 7D // iPhone 4S

Special thanks : TORONTO // FLUME // TA-KU // DISCLOSURE

Musique : Disclosure – You & Me (Flume Remix) // TA-KU – Highter (Flume Remix)

Revoir ces images me rappelle mes premiers pas dans la ville. Munie d’une curiosité insatiable, je découvrais émerveillée les buildings et les différents quartiers.

Je me souviens m’être promenée dans Kensington Market par hasard pour visiter un appartemment et m’être dit « Damned man! C’est là que je veux habiter! »

Je me souviens que pendant tout mon séjour, je ne pouvais m’empêcher de fixer la CN Tower dès que j’en avais l’occasion. Je me rappelle les soirées avec les amis, celles complètement déjantées avec mes colocs Irlandais, et l’organisation des soirées PVT.

Bref… Je me souviens d’une année complètement folle, complètement dingue et totalement enrichissante.

Malgré tout ça, et assez étrangement, Toronto ne me manque pas. La déprime post-voyage ne m’a pas encore gagnée. Il y a plusieurs explications possibles:

– J’ai tourné la page
– Je sais que je n’aurais pas pu continuer à y vivre: le froid pendant 6 mois de l’année? Hum… Merci mais non merci…
– J’ai plus de temps libre maintenant que je ne travaille plus en 9-5 (comprenez de 9h00 le matin à 5h00 le soir) et je peux contacter ceux qui me manquent et que j’ai laissés en France
– J’ai un autre projet en tête
– Je m’adapte super vite

Au ranch, on écoute souvent la radio et j’ai pu redécouvrir une musique qui me rappelle les soirées Torontoises: la musique « Wake me up » d’Avicii. Elle n’est jouée, à Hudson Bay, qu’à la mode country. Je vous laisse juger :

Le passage au ranch est une expérience unique, qui m’a permis de découvrir un autre Canada, ce que je ne regretterai jamais.

Avant le retour au bercail, il me reste à passer par Halifax, Gaspé, Montréal, Ottawa et Toronto pour récupérer mes affaires avant de prendre mon vol pour Paris.

map canadaVictoria – Gaspé: 5,533 km, 58 heures en passant par les Etats-Unis

Bienvenue à Calgary Cowgirl!

Articles, Calgary, Ouest Canadien

On continue dans la découverte de l’ouest canadien avec la plus grande ville de l’Alberta: Calgary! Petit séjour dans la ville (3 nuits en couchsurfing) mais assez selon moi pour apprécier le caractère de la ville, très ambiance Western comme dans les films, chevaux, bottes de cowboys, et country. La ville accueille d’ailleurs tous les étés le « Stampede« : compétition de rodéo internationalement reconnue, des spectacles, des concerts, des compétitions agricoles, des courses de cantines ambulantes, des expositions autochtones, etc.

Et qui c’est qui est fan de dadas depuis toute petite et qui va louper ça? … => BIBI!!! -smiley triste et le si fameux « ah bah si j’avais su! »-

A l’ouest de l’Eden: Vancouver

Articles, Ouest Canadien, Vancouver, Victoria

Mon Visa Vacances Travail ayant expiré, me voici actuellement en touriste à la découverte de l’ouest canadien. Beaucoup plus sauvage, la région de l’ouest ravive mon âme d’aventurière. Partie de Toronto (mon Paradis terrestre) le 10 janvier, me voici donc à la découverte du « grand ouest » en commençant par Vancouver et la capitale de la BC (British Columbia): Victoria.

Vancouver

Là où Toronto était un terrain de jeux pour « jeunes » adultes, Vancouver est une métropole plus calme, plus familiale. La ville ressemblant aux côtes bretonnes, il m’a semblé que j’étais de retour à la maison pour quelques temps; tout particulièrement lorsque j’ai été me promener à Stanley Park.

20140111_155645

Derniers jours en Ontario : skidoo, brunch et tour du poteau

Articles, Galères de PVT, Niagara Falls, Toronto

Il y a environ une semaine, je finissais mon dernier jour de travail au Canada.

Le vendredi 20 décembre 2013 était un jour pluvieux, mais un jour heureux. En quittant mon bureau situé sur King Street West, je marchais l’esprit libre et le sourire radieux. Je ne savais pas ce qui m’attendait pour les prochains jours, mais je savais que je restais libre de faire ce que je voulais de ma vie; et en fait, c’est ça le plus important: l’esprit de liberté.

Ca sent Noël sur Toronto

Articles, Toronto

Dans une semaine, c’est Noël. Mon premier Noël sans famille. Sans la maman qui cuisine, le papa qui fait le feu dans la cheminée et la soeur qui arrive à la dernière minute de Paris.

C’était une habitude, presqu’une routine d’être à la maison pour les 24 et les 25 décembre. Être loin de tout ça me fait réaliser à quelle point la pression sociale est forte pour les fêtes de fin d’année.

Concert de Paul Kalkbrenner à Toronto

Articles, Toronto

Le samedi 7 décembre, j’ai eu la chance d’assister à la performance de Paul K., aka Paul Kalkbrenner.

 

Alors non, je ne me sens absolument pas critique musical, mais j’ai quand même à dire sur ce concert.