Travailler à Toronto dans un call center

Poster un commentaire Par défaut

Les jours passent et ne se ressemblent pas à Toronto. Depuis quelques semaines, j’ai commencé mon nouvel emploi de « Bilingual Customer service representative » en call center pour un groupe financier.

Le temps passe très  très vite : me voici déjà arrivée à 3 semaines de training/formation. Au Canada, il n’est en effet pas rare que l’on te demande de faire une formation avant de rentrer dans le vif du sujet.

« So far, so good »

Pour le moment, le travail se passe bien. Il se résume à des cours d’anglais sur le pourquoi du comment des achats avec cartes bancaires. C’est un peu… « compliqué »? Imaginez quand la prof explique en anglais. Car oui, pour le moment, je suis en classe, ordinateur devant les yeux, avec des collègues/élèves.

À Toronto, le bilinguisme est rare et assez recherché et même si je suis la seule Française de métropole, la moitié de ma classe est francophone : Guyane, Afrique, et Canada. Bon, tout le reste se poursuit en anglais. Et être payée pour améliorer mon anglais, je ne me plains vraiment pas!

Mais pourquoi ce training?

Oui, oui, je vous entends vous poser cette petite question!! À moins que ce soit moi qui me la pose tous les jours?! … Oui, il y a de ça aussi!

Réponse :  Parce que nous avons besoin d’être formés à TOUTES les opérations qu’un marchant peut être amené à faire, à TOUTES les questions qu’il peut se poser, à TOUT le processus qu’un achat par carte bancaire  entraîne, etc. Et OUI, étant « bilingue », je recevrais des appels de Canadiens francophones et de Canadiens anglophones… Et OUI, ça va être chaud!

Bon, le travail, c’est bien ; les week-ends, c’est mieux! Les derniers week-ends ont été très vert : Saint-Patrick pour le premier week-end et départ d’un ami de mes colocs pour le second. Oui, on a pas mal d’occasions de célébrer quelqu’un ou quelque chose ici.

D’ailleurs… C’est pas bientôt Pâques? J dis ça, j dis rien…

Vous me direz : la Saint-Patrick avec des Irlandais, ça doit être quelque chose. Oui, ça l’est! Pour marquer le coup, on portait du vert. Eux? Pas trop.

Saint Patrick Toronto

« Ah bah on a déjà le sang trop vert nous. »

Ok les gars. Nous clairement, on pouvait pas être plus vert que ça. Trop de vert tue le vert. Cette nuit-là, les Torontois ont aussi bien joué le jeu. La ville s’était vraiment transformée en Little Ireland. Pour cette soirée donc, presque tous mes colocs étaient là. Et tous continuent à me considérer comme leur petite sœur. C’est assez chouette.

Coloc avec des Irlandais

En dehors des soirées, je continue l’expérience touristique. Dernier en date : manger au restaurant panoramique de la CN Tower.

Vue de la CN TOWERLe restaurant panoramique de la CN Tower, c’est vraiment quelque chose! Situé à 351 mètres du sol, je peux vous garantir que la vue est impressionnante! De jour comme de nuit!

Le « Restaurant 360 » offre une rotation d’une heure sur l’ensemble de la ville et des îles de Toronto. Une des expériences à ne louper sous aucun prétexte à Toronto!

Et accompagnée de la bonne personne, c’est encore mieux!

Publicités

Une remarque? Une question? Un encouragement? Poster un commentaire ici:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s