Banff: au coeur des Rocheuses

Poster un commentaire Par défaut

Les paysages du Canada continuent de m’impressionner. Toujours dans ma découverte de l’ouest canadien, j’ai passé deux nuits à Banff, Alberta, au milieu des Rocheuses / Rocky Mountains.

Rockies3Rockies2

Sur la route Calgary / Banff, j’avais déjà un bel aperçu de ce qui m’attendait:

Les deux matins à l’auberge HI-Banff Alpine, je me suis levée avec les skieurs à 6h00 du mat’. « Pourquoi qu’elle se lève avec les skieurs? », vous demandez-vous. Eh bien: PASKEL A PAS LE CHOIX!!! Le skieur est un fléau: il se lève à 5h00 du mat’ pour choper la « bonne neige » (mix entre un sketch des inconnus et de Brice de Nice) et en profite pour réveiller tout le monde quand il sort ses skis ou son snowboard ou ses chaussures…

Auberge HI-Banff Alpine ($75 env. les 2 nuits)

« Grâce » à eux, j’ai pu observer le lever du soleil sur les montagnes (à 8h00 du mat’… Ils auraient pu me laisser dormir 2 heures supplémentaires…) et profiter un max du soleil, qui se couche ici à 5h00. Comme je ne sais pas skier, j’ai consacré mon temps aux randonnées et aux promenades.

Situé à 1.4 kms de l’auberge de jeunesse, le Downtown (centre ville) de Banff est un charmant village. Au lieu des 20 mins requises pour y aller, j’ai facilement mis 45 mins la première fois: à cause de la beauté du paysage qui me retenait à chaque fois, et à cause également, d’une rencontre assez originale.

Ce qu’il faut savoir sur Banff est que la ville est peuplée d’animaux sauvages plus ou moins peureux: écureuils, biches, cougars, cerfs, ours, coyottes, etc. À mi-chemin entre l’auberge et le dowtown, j’ai pu confirmer ce que l’on m’avait dit, à savoir qu’il est commun que les cerfs se promènent dans la ville et près des habitations:

Après cette jolie petite rencontre, j’ai pu reprendre mon épique traversée:

Petite bourgade très mignonne, Banff  a une altitude de plus de 1 400 mètres, et permet d’accéder à des montagnes de près de 3 000 mètres.

Ma deuxième journée, j’ai décidé de m’attaquer à une randonnée que je n’ai jamais finie. Là, vous vous dites « ouais… c’est une bonne feignante elle », et je vous réponds « oui, c’est vrai peut-être un peu parfois mais c’est surtout que les parcs nationaux canadiens peuvent être un peu… dangereux. »

Je n’avais pas envie de me retrouver seule face à ça:

images

ou ça:loup

ou encore ça:is

Même si je n’ai pas fait la randonnée de 20 kms que j’avais prévu, partir de l’auberge pour me rendre dans la forêt m’a quand même permis de m’offrir une jolie balade:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après Banff, mon plan était de passer un mois en woofing, dans un lodge à Golden, mais suite à un mauvais feeling, je me suis décidée à partir pour Lake Louise. Et comme vous pourrez le voir dans le prochain post, je n’ai pas regretté mon choix une seule seconde.

Publicités

Une remarque? Une question? Un encouragement? Poster un commentaire ici:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s